Sign in
Download Opera News App

 

 

Al Moustapha pleure feu Hamed Bakayoko, voici les faits qui lui sont reprochés

Selon un communiqué du Procureur de la République près le Tribunal de Première Instance d’Abidjan, en date du jeudi 26 août 2021 et relativement à l’affaire « TOURE Aladji Moussa Moustapha dit Al Moustapha », celui-ci a été déféré à la Maison d'Arrêt et de Correction d'Abidjan (MACA).

Le compte Facebook "Aminita 24" qui a publié la copie de ce communiqué de deux pages dans la soirée du jour de sa diffusion, c'est à dire, le jeudi 26 août 2021, a permis de savoir les faits qui lui sont reprochés et qui ont motivé son déferlement à la MACA sur ordre du Procureur de la République.

Dans ce communiqué voici la partie de la déclaration du juge qui détermine ces faits, à lire sur la page Facebook"Aminata 24" :

<< Déféré à mon parquet, j'ai requis à l'encontre de sieur Touré Aladji Moussa Moustapha et autres, l'ouverture d'une information judiciaire au Pôle Pénal Économique Fiancier (PPEF), avec mandat de dépôt pour les faits de faux et usage de faux commis sur des documents administratifs, escroquerie pourtant sur du numéraire, corruption et blanchiment de capitaux.

(.....).

Des faits prévus et punis par la loi....>>

Il faut rappeler que selon le même communiqué ces faits qui remontent au 22 janvier 2020 où le parquet d'Abidjan a été saisi par le Secrétaire Général (SG), du Sénat, sont punis par plusieurs artistes de la loi N°2016-992 du 19 Novembre 2016, relative à la lutte contre le blanchiment de capitaux et financement du terrorisme et plusieurs articles du Code pénal.

Voici ce communiqué du Procureur de la République, rédigé en deux pages :


Dans la même soirée, du jeudi 26 août 2021,une autre source, le compte tweeter, Facebook "Adjamé 24", a publié une déclaration attribué à Al Moustapha qui pleure le Premier Ministre (PM), feu Hamed Bakayoko.

Pour lui, c'est après la mort de celui qu'il considérait comme son père, qu'on a réveillé les anciens dossiers pour le mettre en prison.

Voici les propos d'Al Moustapha sur cette page Facebook "Adjamé 24" :

<< La prison est faite pour les hommes. Depuis la mort d'Hamed Bakayoko qui était un père pour moi, on a décidé de réveiller des anciens dossiers pour me mettre en prison. >>

Bassira.

Content created and supplied by: Bassira (via Opera News )

bakayoko moustapha

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires