Sign in
Download Opera News App

 

 

Côte d'Ivoire: Mort par noyade du pêcheur Bilé Adaihé à Aboisso, sa famille encore dans le doute

Comment un grand pêcheur, peut-il se noyer dans une rivière presque tarie à plus de 70% de son contenu ? Un drame s’est produit dans le village de Epienou (Aboisso). M. Bilé Adaihé Marcellin, a été retrouvé mort au bord du fleuve Eholié, le samedi 8 mai dernier et les circonstances de son décès, demeurent floues et sa famille voudrait bien avoir le cœur net, car pour elle, le motif de la noyade ne corrobore pas du tout, quand ils savent, que le défunt était un grand pêcheur, donc un grand nageur.

M. Bilé Adaihé Marcellin, est un chauffeur retraité de plus de 70 ans et partage ses journées entre le fleuve et son village. Le connaissant comme grand pêcheur, il passe souvent des nuits sur le fleuve Eholié et revient les paniers remplis de divers poissons et les femmes commerçantes s’empressent de les acheter. M. Bilé n’est pas à son premier essai.

Le samedi 8 mai dernier, point de Bilé chez lui et cela a commencé à intriguer sa maisonnée qui alerte le village. Tout le monde se met dans la recherche et on le découvre, couché sur le ventre, dans le fleuve Eholié que tous les ressortissants connaissent comme étant, un fleuve tranquille et non mortel.

Sa pirogue, contenait ses effets de pêche, ses habits, sa pagaie. Aucune trace sur le corps. Les parents faisant appliquer leurs rites, ont estimé qu’il est mort par noyade et dans la précipitation, sans cercueil, ils l’enterrent au bord du fleuve. Dans la tradition akan, celui qui meurt par noyade, n’a pas de funérailles et il est inhumé sur le champ au bord de l’eau qui lui a enlevé le souffle.

Selon les parents de Bilé qui nous rapportent l’information, ils n’ont pas compris les raisons pour lesquelles les parents n’ont pas laissé le temps aux gendarmes de faire un constat et diligenter une enquête, donc, ils en déduisent que c’est suspect.

Mais la question que l’on se pose, comment procéder à l’exhumation du corps pour des analyses légistes et aux frais de qui ? Il aurait fallu attendre au moins que les gendarmes viennent établir les faits avant de passer à l’inhumation et c’est cet acte qu’ils trouvent suspect.

Bilé était un grand pêcheur reconnu et se laisser noyer, c’est là, l’inquiétude de sa famille.

                                                                  Joël ETTIEN

Content created and supplied by: BusinessActuality (via Opera News )

aboisso côte d'ivoire

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires