Sign in
Download Opera News App

 

 

Corruption : "c'est trop facile de taper sur les gendarmes et policiers" (Dr Sylvain N'guessan)

Ldi2009210700

Dr Sylvain N'guessan décerne un carton jaune au ministre de la lutte contre la corruption

L'équipe de production de l'émission de débat télévisé NCI 360 a introduit au cours du plateau de ce Dimanche 19 Septembre une nouvelle rubrique qui assurément ne laissera pas indifférents les invités et les téléspectateurs. Intitulée "Top et Flop" ou encore "le carton de la semaine" comme l'a appelé Ali Diarrassouba. Il s'agit pour les débatteurs selon le présentateur d'encourager, sanctionner ou dénoncer une personnalité ou une institution qui se serait bien ou mal illustrée. Le jugement des invités se fait par l'attribution d'un carton vert pour une opinion positive et jaune lorsqu'elle est négative.

Pour la première de cette nouvelle rubrique, c'est l'action de Épiphane Zoro Bi Ballo, ministre de la promotion de la bonne gouvernance, du renforcement des capacités et de la lutte contre la corruption qui a été proposée à l'appréciation des "juges". La semaine écoulée, ce dernier a en effet animé une conférence de presse de façon conjointe avec le procureur de la république au cours de laquelle, il a été annoncé des poursuites contre des policiers et des gendarmes qui se seraient rendu coupables de faits de corruption.

Et à ce jeu, Dr Sylvain N'guessan, analyste politique, politologue et directeur de l'Institut de Stratégie d'Abidjan a surpris plus d'un en attribuant à l'ancien juge devenu ministre un sévère carton jaune, synonyme de mécontentement ou de sanction. À entendre Dr Sylvain N'guessan, il reprocherait au ministre d'avoir initié son opération anti-corruption baptisée "opération coup de poing" en commençant par la gendarmerie et la police. "Pourquoi c'est par les gendarmes et les policiers qu'il a bien voulu commencer? Il aurait pu commencer ailleurs. Les gendarmes et les policiers, c'est tellement plus facile de leur taper dessus. Carton jaune" a-t-il protesté. Le directeur de l'ISA a-t-il voulu dire qu'il y a des secteurs plus corrompus que ceux de la police et de la gendarmerie qu'il ne s'y serait pas pris autrement. Faut-il entendre aussi par là que c'est parce qu'on voit plus les corps habillés dans l'exercice de leurs fonctions qu'il est plus facile de les indexer ? Dr Sylvain N'guessan n'a pas pu développer les éléments de justification. Cependant il est de notoriété en Côte d'Ivoire que généralement le sens commun pardonne difficilement les écarts de conduite commis par certains membres de certains corps de métier tels que les corps habillés et les enseignants. Il n'est pas non plus rare d'entendre ces derniers se plaindre de ce que tous les yeux soient braqués sur eux alors que d'autres secteurs mériteraient aussi toute leur attention. En tout cas les gendarmes et les policiers auront trouvé au cours de l'émission d'hier, un avocat prêt à les défendre.

SRANKPAWA BOUAKE Ldi1909210700

Abonne toi "+ Suivre", Partage, Commente et mets un like

Content created and supplied by: SRANKPA (via Opera News )

ali diarrassouba sylvain n'guessan zoro bi ballo

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires