Sign in
Download Opera News App

 

 

Politique : le retour de Gbagbo, la parabole du père de famille et l’enfant voleur

L’ancien président de la république Laurent Gbagbo est depuis le 17 juin 2021 sur la terre de ses ancêtres. Tandis que ses partisans sont aux anges, certains hommes politiques semblent contrariés par cette arrivée. Il y en un dont je viens de lire sur les réseaux sociaux les propos selon lesquels, pour la réconciliation, Laurent Gbagbo ne devrait pas prier la CPI d’ouvrir les enquêtes dans l’autre camp de la crise postélectorale de 2011.

        J’avoue personnellement qu’il nous faut désormais passer à autre chose qui pourrait rapprocher les ivoiriens. Toutefois, je suis surpris que la cause des 3000 morts dont certains semblent être les grands défenseurs ne soit plus préoccupante. Mais justement, c’est au nom de cette réconciliation si chère à tous qu’on ne devrait pas avoir de verdict préétabli selon lequel, malgré celui de la CPI, d’autres citoyens tentent vaille que vaille d'imputer les 3000 morts à Gbagbo.

        Voici une parabole qui, je l’espère, édifiera chaque lecteur. Un père de famille qui prenait son protégé d’être le voleur de la maison n’a jamais voulu soupçonner, ne serait-ce qu’une seule fois, ses propres enfants. C’est toujours le protégé, jamais l’un de ses propres enfants. A chaque cas de vole dans la maison, il crie tellement au scandale qu’un jour, on lui fit la proposition d’un devin pour débusquer qui était vraiment le voleur. En père de famille sage, il aurait du refuser cette proposition au motif que l’un de ses propres rejetons pourrait être le coupable.

    Mais que non ! Allons pour le devin. Celui-ci vint et après la lecture de ses signes cabalistiques, conclut que le vrai voleur de la maison, n’était ni son protégé tant soupçonné mais l’un de ses enfants, celui qu’il chérissait le plus. C’est bien ce qui pourrait arriver en Côte d’Ivoire avec nos 3000 morts de 2011. Si Gbagbo est revenu de la CPI acquitté, les autres peuvent-ils en revenir dans les mêmes conditions ? Sont-ils aussi blancs comme neige ainsi qu’ils le prétendent ?  La réconciliation étant une exigence nationale, comme un père de famille sage, on devrait éviter de vouloir coute que coute accuser tel ou tel. Si on insiste tant à trouver les responsables des 3000 morts malgré l’acquittement de Laurent Gbagbo, alors acceptons courageusement d’autres enquêtes, simple question de d'équilibre.

           Frederic GNEZE

  

 

 

 

   

    

 

 

 

Content created and supplied by: FredericGneze (via Opera News )

cpi laurent gbagbo

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires