Sign in
Download Opera News App

 

 

Accidents, agressions : Gbagbo avait raison, Abidjan est vraiment invivable !

À Abidjan, la route tue et le grand banditisme augmente de jour en jour. Or, cette déclaration: "Abidjan est devenu invivable" de l'ex président Laurent Gbagbo, lors de sa rencontre avec des partis politiques membres de la plateforme EDS le 10 août 2021, avait créé un véritable coup médiatique sur les réseaux sociaux.

L'opinion publique et certains membres du gouvernement ont même fustigé cette déclaration du Woody de Mama qu'ils trouvaient déplacés. Aujourd'hui, les récentes événements constatés dans la ville d'Abidjan donnent finalement raison à l'ex pensionnaire de la Haye.

Depuis un certain temps, la ville d'Abidjan fait face à une série d'agressions et d'accidents spectaculaires de toute sorte. Ce qui laissent les populations sans voix. Pour ce week-end du samedi 21 au dimanche 22 août 2021, trois faits ont écoeuré les internautes. Le premier concerne une agression subie par un livreur à moto le samedi. L'homme s'est fait arracher son engin en pleine journée sur l'axe menant à l'autoroute du Nord. Le deuxième événement s'est produit hier dimanche, dans la commune d'Attécoube, où un camion Berne d'une société de cimenterie a fait une sortie de route tragique. Dans sa déroute, il a percuté des habitations et causé d'énormes dégâts. Ce même jour, un autre accident est malheureusement signalé au niveau de l'école de gendarmerie. Cette fois-ci, il s'agit d'un mini-car qui s'est retrouvé dans une mauvaise posture.

Loin de vouloir politisé la question, il est évident que la ville d'Abidjan a perdu son caractère euphorique d'avant. Toutefois, nous exhortons les autorités compétentes à remédier à cette recrudescence d'accident et d'agression physique afin de redorer un nouveau visage luisant à notre belle cité lagunaire.

LCD. Abonnez vous en cliquant sur "suivre". Commentez et partagez.

Content created and supplied by: Stylus (via Opera News )

Abidjan Laurent Gbagbo

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires