Sign in
Download Opera News App

 

 

Une rumeur engendre des violences dans des quartiers à Abidjan

( Image d'illustration )


Une vidéo dans laquelle l'on aperçoit un tas de jeunes africains noirs entrain d'être torturés par des gens dont certains en tenues de soldats engendre des violences dans quelques quartiers d'Abidjan.

Abobo , l'un des quartiers populaires d'Abidjan a été la première commune d'où est parti toutes ces violences. En effet, des jeunes ivoiriens en colère se sont pris à des ressortissants étrangers dont des nigériens parce qu'ils ont reçu une vidéo récente dans laquelle des hommes ligotés sont entrain d'être maltraités physiquement sous le regards des passants.

En fait, il n'en est rien. Cette vidéo daterait de très longtemps et il s'agirait des malfaiteurs ( Probablement des enleveurs d'enfants de Boko Haram ) au Nigeria qui ont été appréhendés par la police et regroupés afin d'y subir également des sévices corporels...

Un journaliste résidant au Niger a démenti cette information à travers une vidéo et a appelé ses compatriotes ivoiriens à cesser ces genres d'agissements qui nuisent gravement à l'image du pays.

Diffusée largement, cette vidéo a été reçue à Abidjan et à l'intérieur du pays et a dû engendrer des violences dans plusieurs communes et secteurs d'Abidjan comme Abobo Anador, Yopougon Siporex, Yopougon Sicogi ...

C'est le lieu de rappeler aux uns et aux autres que la diffusion de fausses informations de ce genres est interdite en Côte d'Ivoire et passible d'une peine de prison ferme. Les autorités ivoiriennes doivent s'activer au plus vite pour remettre les choses dans l'ordre pour que le calme revienne dans les quartiers où a eu lieu ces incidents.

M Bak

Content created and supplied by: Malickbak (via Opera News )

Abidjan

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires