Sign in
Download Opera News App

 

 

Criminologue, profiler, négociateur : ne faites plus de confusion entre entre ces différents métiers !

Pour Maurice CUSSON, éminent criminologue, professeur et écrivain québécois, la criminologie clinique est « l'étude des carrières criminelles. Dans ce courant, on se propose d'étudier en priorité le délinquant en tant qu'individu et le développement de son comportement délictueux depuis ses origines jusqu'au moment où il abandonne sa carrière criminelle ». Elle étudie sous leurs aspects médicaux, psychologiques et sociaux. Etienne DE GREEFF, psycho-criminologue et médecin anthropologue belge, s'intéressera par la suite à l'examen médico-psychologique, qui est pour lui la clé de voûte de la criminologie et la base pour le traitement du délinquant en vue de sa réinsertion sociale.

Ainsi, il élabore sa théorie de noyau central de la personnalité criminelle et contribue par la suite au développement de la criminologie clinique. L'évolution de cette approche aujourd'hui fait que, malgré le fait que les enquêteurs des affaires criminelles bénéficient des moyens de haute technologie, ils font appel dans certains cas à la compétence des criminologues et des psycho-criminologues pour élucider ce qui est impalpable comme le psychisme, le ressenti et la personnalité criminelle par une analyse comportementale. Cependant, cette tâche confiée au criminologue, est mal perçue dans l'imaginaire collectif, car le criminologue, pour l'opinion publique non avertie, est souvent le profiler qui poursuit des tueurs en série. De ce fait, Il convient de faire la distinction entre la profession de criminologue et celle de profiler.

Le profilage criminel dénommé aujourd'hui analyse comportementale est un outil complémentaire d'investigation criminelle. Cette méthode repose sur l'étude du dossier d'enquête, l'étude du mode opératoire, l'examen de la scène de crime, l'évaluation des motivations de l'auteur, l'étude victimologique (connaissance des résultats médico-légaux et de la biographique complète de la victime) afin d'élaborer un profil psychologique et comportemental du criminel comme il peut conseiller des stratégies aux enquêteurs pour les interrogatoires non réussis. Il s'agit d'une méthode consistant à intégrer les sciences humaines dans des enquêtes criminelles non élucidées, pour des faits multiples ou uniques, sans mobiles apparents ou évidents. Les sciences concernées sont essentiellement : la psychologie, la psychiatrie, la victimologie et plus généralement la criminologie.

Autre profession qui fait partie des centres d'intérêt de la criminologie et ressemble dans pas mal de points au profiler, c'est la profession de négociateur de crise. En effet, la différence principale entre ces trois professions, c'est que le criminologue, qu’il soit clinicien, analyste ou chercheur, est celui qui fournit les théories et des modèles élaborés pour que les profilers et les négociateurs les utilisent dans leurs démarches. Mais, malgré l'intérêt scientifique de la criminologie, il s’avère qu'il est difficile aux praticiens de cette discipline de s’intégrer dans la vie professionnelle en Côte d’Ivoire.

THE BEST OF THE BEST

Content created and supplied by: thebestofthebest (via Opera News )

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires