Sign in
Download Opera News App

 

 

Trafic de drogue : qui sont ces personnes qui voulaient nuire à Hambak ?

"Hamed Bakayoko et le scandale de la drogue". Tel est le titre de la publication de l’ancien préfet d’Abidjan, Vincent Toh Bi Irié, sur sa page Facebook ce mardi 16 mars 2021. Dans son récit, le président du mouvement "Aube nouvelle" confie que le défunt Premier ministre, face aux accusations de trafic de drogue, a fait allusion dans sa réaction à des personnes qui voulaient lui nuire coûte que coûte .

« (…) Il s’en suit un long silence : "Il s’est toujours raconté des choses sur moi sur les réseaux sociaux, je n’ai jamais réagi. Mais cette fois, ils sont allés trop loin". Je ne peux laisser passer cette affaire. Je vais réagir"», relate-t-il.

Surpris de ce discours, Vincent Toh Bi ne peut que se poser des questions in petto : « Ils ? Qui ? ».

Mais il le sait, «on ne pose jamais de questions professionnelles à Hamed Bakayoko quand il est dans un état de préoccupation.»

Ces brides de révélations sont la preuve que des ennemies tapis dans l’ombre, que le désormais ex chef du gouvernement connaissait sans nul doute, travaillaient contre lui et voulait le voir visiblement tomber. Ce d’autant plus que le scandale de la drogue éclate au moment où il est coopté par le Président de la République Alassane Ouattara pour assurer l’intérim du Premier ministre d’alors Amadou Gon Coulibaly.

L’on peut donc conclure pour dire que contrairement aux témoignages qui pleuvent en ce moment, Hamed Bakayoko n’avait pas que des amis et n''était pas aimé de tous. Evidemment!

Content created and supplied by: Pierre_Ephèse (via Opera News )

hamed bakayoko irié

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires