Sign in
Download Opera News App

 

 

Fake news et insultes sur les réseaux sociaux: voici les sanctions pénales qui visent les auteurs

L'avènement des médias sociaux a favoriser une nouvelle forme de faire porter l'information d'un endroit à l'autre. Si cette tendance est accessible à tous car se fesant à travers les smartphones et autres, il faut rappeler que certaines personnes de mauvaises foi s'adonnent à des comportements peu reluisant en modifiant l'information reçue où en inventent de fausses rumeurs qui font voir de grands dérapages.

Nous pouvons cité entre autres les représailles des populations ivoiriennes sur les ressortissants Nigériens Haoussa en côte d'Ivoire suite à une vidéo qui circulait sur les réseaux sociaux attribuant le massacre de dizaines d'immigrant ivoiriens par les populations et les forces armées nigériennes dans une ville du Niger.

L'auteur de ce Fake news avait été interpellé puis déféré à la maison d'arrêt et de correction d'Abidjan MACA où elle écope d'une peine de 5 ans de prison ferme et une amende de plus de 3 millions de FCFA.

Les fakes News sont une infraction car participe à déformé la réalité ou l'information reçue. En côte d'Ivoire, les faiseurs de Fake news et d'insultes sur les réseaux sociaux sont désormais condamnés. La condamnation part de:

" Emprisonnement et d'amende nécessitant une forte somme d'argent".

Quelques conseils que nous vous apportons pourrait vous convenir.

Ne diffuse pas de fausses nouvelles quelques soit celui par qui tu tiens une information. Il est impératif de la vérifié les avant tout partage dans les groupes sociaux.

Depuis la recrudescence des attaques terroristes dans le nord du pays, la côte d'Ivoire traverse une période très sensible alors il serait préférable de donner des informations sûres afin de faire véhiculé le bon message et ne pas maintenir les populations dans la stupeur.

Content created and supplied by: LaMontagneInfo (via Opera News )

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires