Sign in
Download Opera News App

 

 

Violences Ivoiriens-Nigeriens: des individus emportent un plat de "garba" après les troubles d'hier

Abidjan, la capitale économique ivoirienne était dans l'euphorie exaltante dans la journée du mercredi 19 Mai 2021. Les raisons de cette sortie des populations dans les rues est un fait rarement observé en côte d'Ivoire car ce pays a longtemps été montré en exemple comme une terre hospitalière accueillant près de 40% de ressortissants étrangers sur son territoire dont la majorité sont des citoyens des pays ouest Africains exerçant particulièrement dans le commerce, la pêche et l'agriculture.

Dans une vidéo postée sur les réseaux sociaux, on voit des militaires et des civils entrain de battre une dizaine d'individus menottés. Selon certaines sources, ces individus seraient des ivoiriens qui ont quittés la côte d'Ivoire pour se rendre en Europe de façon illégal. Des immigrants clandestins passants par le désert. Ils auraient été arrêtés et bastonner à la frontière du Niger. Cette information qui reste à vérifier pour éclaircir la vérité à toute suite été relayée par une femme parlant la langue malinké sur les réseaux sociaux dénonçant une maltraitance de citoyens ivoirien par les Nigériens.

Comme le vent cette nouvelle s'est répandue dans tous Abidjan donnant à des scènes de violences et de pillages sur les ressortissants Nigériens en signe de représailles. Dans les communes d'Abobo, Adjamé, Anyama et Yopougon, plusieurs personnes sont sortis pour piller où tabassés certains Nigériens.

La police et la gendarmerie nationale sont intervenus pour disperser les manifestants et ramener l'ordre.

Dans une vidéo qui circulent sur internet, certains individus ont emporté un panier contenant de l' attiéké et du poisson frit communément appelé" garba" dans la commune d'Abobo. Cette activité est généralement détenue par les Nigériens (Haoussa).

C'est le lieu de condamné de tel violences et mettre la main sur les victimes de troubles ainsi que les excitants à la violence car ses actions pourraient être vu comme des actes de xénophobies. L'appel à la retenue dans les deux camps est à conseiller.

Content created and supplied by: LaMontagneInfo (via Opera News )

niger

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires