Sign in
Download Opera News App

 

 

Crise post-électorale : les cris d'Issiaka Diaby ont peut-être été entendus par la CPI, la preuve !

Une bonne nouvelle se profile à l'horizon pour les victimes de la crise post-électorale en Côte d'Ivoire. L'information a été donnée par Mama Koité Doumbia, Présidente du Fonds au profit des victimes de la Cour pénale internationale (CPI), un organe peu connu de l’institution dans les colonnes du journal Jeune Afrique.

C'est au cours d'une interview que la responsable du fonds, répondant à une question a fait cette révélation. Voici la déclaration de Mama Koité Doumbia :

"Oui, nous indemnisons les victimes même si les accusés sont acquittés. Nous avons déjà commencé pour le cas de Jean-Pierre Bemba : six programmes ont été mis en place en Centrafrique. Nous allons bientôt initier le processus en Côte d’Ivoire. Aujourd’hui, sur tout le continent, nous en sommes à 28 programmes d’indemnisation".

C'est une bonne nouvelle pour les victimes de la crise post-électorale qui a fait plus de 3000 morts selon les chiffres officiels.

A propos de victimes, nous nous souvenons des manifestations d'Issiaka Diaby, le président du CVCI, le collectif des victimes de Côte d'Ivoire. A plusieurs reprises, le sieur Diaby a tenté d'empêcher le retour de Gbagbo en terre ivoirienne en pensant aux victimes. Dans les colonnes d'un journal ivoirien bien connu, Issiaka Diaby a dit avoir envoyé des signaux à la CPI. Et là à travers les informations qui filtrent de cette interview avec la responsable du fonds au profit des victimes, nous pouvons affirmer sans nous tromper que les cris d'Issiaka Diaby ont été entendus.

Nous espérons que la CPI a un mécanisme assez huilé pour dénombrer les victimes car avec plus de 3000 morts, c'est sûr que les victimes vivantes collatérales doivent se compter par milliers. Mais comme dans le cas d'espèce ce sont des programmes qui sont exécutés, c'est sûr que le maximum de victimes sera impacté par cette opération d'indemnisation à venir.

Bonne nouvelle donc pour les victimes de la crise post-électorale.

Content created and supplied by: yakouser (via Opera News )

centrafrique cpi côte d'ivoire issiaka diaby mama koité doumbia

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires