Sign in
Download Opera News App

 

 

Facobly : des jeunes emprisonnés à Man après le décès d'une jeune fille, libérés

Détenus à la prison de Man pour divers motifs depuis le mois de Juin dernier, des jeunes originaires de Facobly ont été libérés hier jeudi 09 septembre. 

Ils étaient au total 19 personnes interpellées et emprisonnées à Man vers la fin du mois de Juin 2021. Leurs interpellations se sont faites pour détention de biens d'autrui et vol en réunion lors des actions menées par les populations du Facobly, après qu'un jeune boutiquier, d'origine étrangère, le 28 Juin dernier, dans le village de Tieny-siably, ait donné la mort à une jeune fille qui serait sa copine. Le présumé coupable ayant pris ses jambes à son cou après sa sale besogne.

 En représailles, des jeunes ont détruit des commerces et autres biens des proches du boutiquier installés sur le sol de Facobly non sans souhaiter le non retour de ces derniers dans le département. 

Ce serait dans ces manifestations dont il a failli l'intervention des autorités compétentes pour y mettre fin, que les 19 personnes ont commis des fautes condamnables. Toutefois, le calme est revenu après plusieurs rencontres entre la jeunesse, les forces de l'ordre et les autorités politiques et administratives. 

Néanmoins, selon monsieur A.S, président départemental de la jeunesse que nous avons joint, des interpellations pour les motifs évoqués plus haut, ont été faites à Facobly ville et dans certains villages dont Kiriao.

Depuis, la fin de la journée d'hier, la joie est perceptible sur certains visages. Car, sur les 19 jeunes détenus à la prison de Man, selon l'honorable Siaka Firmin, 4 ont été relâchés hier grâce au travail acharné de maître Sonte.

Maintenant, l'honorable Siaka Firmin invite les populations au calme et à la prière afin que les autres encore détenus retrouvent à leur tour la liberté.

En Dieu, il faut croire

Paul Konan

Content created and supplied by: Paulyfamienkoffi (via Opera News )

facobly

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires