Sign in
Download Opera News App

 

 

Deux jeunes marocaines passent en procès pour robes trop courtes

DEUX JEUNES MAROCAINES PASSENT EN PROCÈS POUR ROBES TROP COURTES

Au pays du roi Mohammed VI, le port de jupes n’est pas un crime mais le port de jupes trop courtes peuvent l’être et peuvent conduire à passer devant le juge. C’est deux jeunes femmes de ce pays qui passeront en procès le 06 juillet prochain ont ignoré et qui leur vaut une comparution. Selon l’objet même de l’accusation, on parle d’ ‘‘atteintes aux bonnes mœurs’’.


Pour cette affaire qui fait le buzz sur la toile, surtout sur Facebook, où, une vidéo postée par la militante Boutaina Elmakoudia raflé déjà plus de 40.000 vues, et des réactions qui plaident pour une libération des deux jeunes dames et l’abandon des poursuites, tout est parti le dimanche 14 juin dernier.

Ce jour là, ces deux jeunes dames de 20 ans incriminées faisaient leurs courses dans le Souk d’Inezgane dans le sud du Maroc quand soudain, elles sont interpellées par un commerçant. Ce dernier n’a pas apprécié leur robe trop courte à ses yeux et qui serait attentatoire à la pudeur. La suite ce fut une foule qui s’en mêlera au point où les deux jeunes dames par crainte de lynchage et pour leur vie, ne trouverons finalement refuge que dans une boutique proche du lieu avant l’arrivée de la police.


‘‘procès’’ sera vite fait à ces deux jeunes dames, puisque, la police donnant à son tour raison à la foule et jugeant la tenue de ces deux jeunes femmes comme portant ‘‘atteinte aux bonnes mœurs’’, embarquera ces dernières au poste de police. D’après le journal Assabah qui rapportait le premier l’information, les deux dames qui passeront en procès le 06 juillet prochain, y passeront la nuit et seront par la suite déférées devant le procureur du roi… Et c’est ce dernier qui a pris sur lui de les poursuivre pour atteinte aux bonnes mœurs.

 

En attendant la comparution de ces deux jeunes femmes, il est à noter que le procès bat son plein sur la toile, où indignés des Marocains et des organisations de défense des droits de l’homme dans ce pays juge illégale leur arrestation qui d’après eux, est ‘‘une transgression flagrante des libertés individuelles’’.

Content created and supplied by: Lamoociss05 (via Opera News )

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires