Sign in
Download Opera News App

 

 

Voie express Port-Bouët-Bassam : plusieurs blessés et des morts dans un accident de gbakas


Malheureusement, la route a encore tué dans le District autonome d’Abidjan. Un grave accident de circulation a eu lieu, dans la matinée du mercredi 14 juillet 2021, aux environs de 6h notamment. Accident impliquant deux véhicules de transport en commun (communément appelés gbaka), précisément au carrefour "Adjouffou 1er arrêt", dans la commune de Port-Bouët.

Le bilan provisoire fait état de 3 morts et 16 blessés, ainsi que des véhicules fortement endommagés. Comment en est-on arrivé à ce drame ? Tout est parti, à en croire des témoins oculaires, de l’excès de vitesse observé chez un des gbakas en provenance de Koumassi.

"Parvenu à notre voie, le gbaka a quitté le couloir droit de la voie express pour brusquement se rabattre sur le côté gauche. Cela a un peu déséquilibré le gbaka qui était bondé de monde. A la surprise générale, le gbaka a traversé le terre-plein et s’est retrouvé sur la voie routière à l’opposé. Et ce qu’on redoutait est survenu. Un autre gbaka en provenance de Bassam, roulant aussi à grande vitesse, s’est retrouvé face au gbaka aux manœuvres périlleuses. Le choc si violent de la collision a fait un grand bruit à telle enseigne qu’on pensait qu’un avion s’était écrasé au sol. Il y a eu un tonneau, puis des cris de détresse et de douleur. Mais, nous regrettons la jeunesse affichée par les chauffeurs des gbakas qui, avouons-le, conduisent le plus souvent sous l’effet de stupéfiants et d’autres produits excitants. Les forces de l’ordre doivent renforcer le contrôle des chauffeurs par des alcootests, afin d’éviter des drames comme celui que nous venons de voir, ici, ce matin", s'est indigné un riverain qui a requis l’anonymat. Alertés, les sapeurs-pompiers militaires sont intervenus prestement sur les lieux pour porter secours aux 16 blessés évacués aux CHU de Treichville et de Cocody, mais aussi dans une clinique privée de la place. Malencontreusement, des cas de décès ont été enregistrés, dont trois.

Ce grave accident a provoqué un énorme bouchon sur la voie express Abidjan-Bassam pendant de longues heures avec à la clé des usagers de la route éreintés. C’est le lieu de signaler qu'à ce niveau, il y a une seule voie d’accès à la capitale économique qui, quand un accident de la circulation survient, cause beaucoup de désagréments aux automobilistes en provenance de Port-Bouët, Bassam, Bonoua, Aboisso et Noé.

Une seconde voie routière serait, pensons-nous, salvatrice.

Marc-André Latta

 

 

Content created and supplied by: RogerLevry (via Opera News )

abidjan

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires