Sign in
Download Opera News App

 

 

Homosexualité - Cameroun / Deux transgenres condamnées à 5 ans de prison ferme

Tentative d’homosexualité et outrage public aux mœurs, ce sont là, les deux chefs d’accusation qui ont été retenus contre les deux transgenres condamnées par le tribunal de Douala le 11 mai dernier.

Tout a commencé le 8 février dernier. Prises pour cible à cause de leurs tenues vestimentaires, Shakiro et Patricia deux célèbres transgenres camerounais ont été arrêtés dans un restaurant de Douala, chef lieu de la province du littoral au Cameroun. Après leur arrestation, les deux "dames" ont aussitôt été conduites dans un commissariat avant d’être déférées à la prison centrale de Douala deux jours plus tard.Le 11 mai dernier, après plus de deux mois de procédure le verdict est tombé. Cinq ans de prison et à des amendes de 200 000 francs CFA chacun. Ces «femmes» dont l’identité a été rendue publique à savoir Njeuken Loic (connue sous le nom de "Shakiro") et Mouthe Roland (connue sous le nom de "Patricia"), n'en sont pas à leurs premières arrestations. Selon Richard Tamfu, leur avocat cette condamnation sonne comme un message fort, envoyé à toutes les personnes transgenres et homosexuelles du pays « à savoir qu’ elles ne sont pas la bienvenue au Cameroun...».Pour ces deux transgenres qui se considèrent comme des femmes à part entière, une peine de cinq ans dans une prison pour hommes peut équivaloir à une condamnation à mort. "Elles" demandent par conséquent aux autorités de les remettre en liberté et d’annuler les charges qui pèsent contre elles immédiatement. Maître Richard Tamfu quant à lui a annoncé qu’il fera appel. Pour rappel, au Cameroun, tout acte homosexuel est illégal et passible d’une peine allant de 6 mois à 5 ans. Affaire à suivre donc !

Content created and supplied by: Axelle_Eyenga (via Opera News )

Cameroun Douala Patricia

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires