Sign in
Download Opera News App

 

 

Justice/ Bensouda vient de mettre la main sur un africain, soupçonné de crimes contre l'humanité

La République Centrafricaine Africaine, RCA, vient de remettre ce 24 janvier 2021, à la Cour Pénale Internationale, M. Mahamat Saïd Abdel Kani, un présumé responsable de crimes contre l'humanité, dans les tueries qui eurent lieu lors de la crise dans cet Etat de l'Afrique centrale en 2013 , selon des informations concordantes et proches de la CPI.

<< Je salue le transfert aujourd’hui du suspect, M. Mahamat Saïd Abdel Kani, à la Cour pénale internationale (CPI) afin d’être poursuivi pour ses crimes présumés devant la CPI. Nous continuerons à déployer tous les efforts possibles pour demander des comptes aux responsables des crimes atroces en RCA, quel que soit le camp dans lequel ils se trouvent. >>, une déclaration du Procureur Bensouda relative au transfèrement de ce Centrafricain soupçonné d'avoir commis des crimes dans la crise Centrafricaine.

Rappelons que dans cette crise en Centrafrique, la Seleka, opposée à l'ancien Président François Bozizé, affrontait les anti-Balaka qui soutenaient Bozizé, lesquels affrontements ont fait des milliers de déplacés et de morts. Et c'est en 2014 que l'État Centrafricain avait saisi la CPI par rapport à la situation qui prévalait dans ce pays. Ce n'est qu'en janvier 2019 que le CPI édita un mandat d'arrêt sous scellés contre le mis en cause susmentionné. Notons que le Président Bozizé a été renversé le 24 mars 2013.

Mahamat Kani agrandit ainsi la liste d'africains qui comparaissent devant cette justice internationale pour des présumés crimes contre l'humanité. Affaire donc à suivre pour voir son dénouement.


As. B

Content created and supplied by: Assibena (via Opera News )

centrafrique cpi justice/ bensouda rca république centrafricaine africaine

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires