Sign in
Download Opera News App

 

 

Le mode opératoire du présumé meurtrier de Sarah sur ses victimes de viol dévoilé


L’histoire de Sarah, la jeune fille retrouvée morte dans une résidence meublée à la Rivera, est aussi triste que révoltante. Elle est l’ultime victime d’un violeur en série qui sévit depuis plus de 5 ans en toute impunité. Mais cette fois, il est clair qu’il répondra de ses actes devant la justice.


Avec le bruit que suscite toute cette histoire, le mode opératoire du criminel a été dévoilé. L’homme, alliant ruse, cynisme et sadisme a ainsi pu se jouer de la vigilance de plusieurs jeunes filles avant de les abuser sexuellement.

En effet, Zadi Israël procède le plus souvent de la même manière avec ses victimes. Il nouait un contact avec elles sur internet, Facebook notamment, et s’attelait à gagner leur confiance sous couvert d’un faux profil. Il invitait ces jeunes dames à des castings en se servant d’une complice qui était chargée de rentrer en contact avec la fille en question par téléphone pour la mettre en confiance. Une fois arrivée sur les lieux, il vient à la rencontre de la jeune fille en prétextant être l’intermédiaire envoyé par la dame au téléphone. Elle l’invite ensuite à suivre le jeune homme jusqu’à la maison qu’il lui indique. Arrivé sur les lieux, un autre complice sort d’une cachette avec des armes et menace la victime qui, terrifiée, n’est pas en mesure de réagir face aux menaces. Il lui prennent ses biens de valeurs, son téléphone, tout son argent et l’obligent à boire une drogue qui la plonge dans un profond sommeil. Ils abusent d’elle en prenant le soin de tout filmer et s’en vont en la laissant dans l’appartement sans secours. C’est le propriétaire de l’établissement qui découvre les victimes avant d’alerter la police. Par la suite, les malfaisants font chanter leurs victimes en menaçant de publier leurs vidéos dont ils lui font voir des séquences. C’est ce qu’a vécu par exemple Fatim Koné qui expliquait son calvaire dans une vidéo avant même que le crime sur Sarah ne soit commis.



Dans d’autres circonstances, il invitait ses victimes à des rencards et prétextait avoir oublié quelque chose à la maison. Il invitait ensuite cette dernière à le suivre chez lui pour le récupérer. Quand cela est fait, il ligotait celle-ci et lui faisait vivre le même sort que les autres avec un chantage constant à la clé comme le révèle Hayek Hassan dans une vidéo directe faite le samedi aux environs de 23h.


On reconnaît également en cet homme des antécédents d’homme violent en sadique qui prenait du plaisir à terroriser les habitants de son entourage et très particulièrement les filles.

Pour finir, nous invitons les jeunes filles à faire très attention à leurs nouvelles fréquentations. Il faut être prudent en toutes circonstances. 


Abonnez-vous pour plus de contenus !

Content created and supplied by: Negrowski (via Opera News )

sarah

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires