Sign in
Download Opera News App

 

 

Oumé/Crime crapuleux à Yaokro: Il égorge un homme pour un sacrifice rituel, la Gendarmerie l'arrête

Image d’illustration/La Brigade de Gendarmerie de la ville a réussi à mettre le grappin sur l'auteur de ce crime.

Il y a des personnes qui sont prêtes à tout pour atteindre leurs objectifs ; même les plus sordides. Z. Olivier est de cette race. Ce jeune ivoirien âgé d'à peine 20 ans, a été interpellé hier mercredi 18 Mai 2022 par des éléments de la Brigade de Gendarmerie d'Oumé. Il lui est reproché d'avoir tué volontairement un homme dont le corps a été retrouvé le samedi 14 Mai dernier, à Yaokro, localité située à 15 km d'Oumé, sur l'axe menant à Kokumbo. Ce que Z. Olivier n'a pas nié, d'après des informations recueillies auprès de sources sécuritaires concordantes proches du dossier dans cette ville de la région du Gôh (Centre-Ouest).

Une vue de la ville d'Oumé (image d'archives).

C'est que, quatre jours se sont écoulés entre la découverte du corps de l'infortunée victime (un jeune homme, sans autres précisions) et l'interpellation de Z. Olivier. La victime, la gorge tranchée a été retrouvée le samedi abandonné dans une tranchée sur le site d'exploitation minière d'or "AS-MIN-CA". Serait-ce un orpailleur, tel qu'il en pullulent dans la zone ?

Nos sources nous rapportent que c'est en exploitant un renseignement, que la Gendarmerie locale a interpellé un individu non loin du site, hier mercredi 18 Mai. Il s'agit de Z. Olivier. Après un interrogatoire serré, ce dernier a reconnu être l'auteur du crime. Selon ses dires, il a agi seul en vidant le sang de la victime pour des sacrifices rituels. 

L'enquête se poursuit pour en savoir davantage (image d'illustration).

Devant ces aveux, la Gendarmerie a décidé de garder à vue Z. Olivier pour assassinat. Le Procureur de la République et les autorités administratives ont été informés. Et une enquête ouverte pour élucider cette affaire.

Patrick_Russel

Content created and supplied by: Patrick_Russel (via Opera News )

olivier

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires