Sign in
Download Opera News App

 

 

Concours : ceci justifie l'omniprésence du casier judiciaire parmi les dossiers

Les concours directs d'entrée dans les grandes écoles publiques ( ENA, ENS, infas, ipnet, INJS...), de la fonction publique, de la police ou de la gendarmerie en Côte d'Ivoire sont organisés tous les ans. Et pour chaque concours, il y a un dossier à monter. Déjà à ce niveau, certains candidats sont éliminés. Pour la quasi-totalité de ces concours, certains documents sont omniprésents. Il y a l'extrait d'acte de naissance, le certificat de nationalité et surtout le casier judiciaire datant en général de moins de trois mois.

Nous allons nous intéresser au casier judiciaire. A quoi sert-il ?

Voici la réponse donnée par le site cidj.com.

Selon le site d'information judiciaire, pour accéder à certains emplois publics, il faut obligatoirement avoir un casier judiciaire vierge. C’est l’administration qui vérifiera qu’il n’existe aucune mention dans le casier judiciaire empêchant le candidat d’exercer l’emploi public pour lequel il postule ou passe le concours. Par exemple, s'il souhaite intégrer l’armée, l’administration vérifiera son casier judiciaire avant d’accepter sa candidature.

Normalement, seules les mentions qui ne seraient pas compatibles avec les fonctions que le candidat va exercer peuvent conduire l’Administration à refuser sa candidature. Par exemple, si le candidat a été condamné pour des violences volontaires, l’administration peut refuser sa candidature dans la police, mais ne peut pas refuser au candidat l’accès à un emploi de bureaucrate.

En pratique, si l’administration refuse la candidature à un emploi ou à un concours à cause de mentions figurant sur un casier judiciaire, le seul recours du candidat sera de saisir le juge administratif mais la procédure est longue.

Alors il faut faire plus attention en amont dans ses faits et gestes de tous les jours pour éviter les surprises désagréables, le cas échéant, dues à d'éventuelles mentions sur le casier judiciaire.

Pour rappel, la session 2021 des concours de la fonction publique en Côte d'Ivoire a vu le rejet de plus de 2500 dossiers non conformes pour la compétition finale. Certainement que des cas de rejets sont dûs au casier judiciaire.

Content created and supplied by: yakouser (via Opera News )

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires