Sign in
Download Opera News App

 

 

Sandégué (Bondoukou) : une institutrice violée à son domicile, ce qui s'est passé

Selon les témoignages des responsables du Mouvement des Instituteurs pour la Défense de leurs Droits (MIDD), une institutrice dont nous retiendrons les initiales T.A a été violée dans la nuit du mercredi 06 au jeudi 07 octobre 2021. Une scène horrible qui s'est déroulée dans une école primaire située à 25 kilomètres de Sandegue dans la région de Bondoukou.

Revenant sur les faits, les responsables locaux du MIDD et autres témoins affirment que c'est à 23 heures que l'institutrice, couchée, ouvre la porte de son domicile suite à des bruits incessants qu'elle attribue aux animaux domestiques, loin de s'imaginer la présence d'un agresseur chez elle. Elle se retrouve nez à nez avec un homme armé de pistolet et d'une machette qui lui intime l'ordre de se taire si elle tient à sa vie.

Apeurée, la dame s'exécute. L' agresseur l'oblige à se mettre à genoux avant de la ligoter à l'aide d'une corde non sans lui mettre du ruban adhésif sur la bouche. A haute voix, le malfrat demande à son acolyte de faire le guet. Une farce, selon les témoignages, pour faire croire à sa victime qu'il n'est pas seul. Ceux ci précisent que la victime n'a pas subi un viol collectif comme certains ont tenté de le faire croire. L'agresseur s'adonnerra ensuite à un marathon de deux heures sur sa victime. Sa sale besogne terminée, le présumé violeur vérifie que sa victime est bien ligotée avant se refermer tout derrière lui, puis de se fondre dans la nature.

Les tentatives de la victime de se défaire resteront vaines. Manquant de s'évanouir car étouffée par le ruban adhésif, elle aura son salut à 6 heures grâce à ses voisins, le directeur de l'établissement et son épouse. Elle sera conduite d'urgence à l'hôpital de Sandegue. Le directeur alerte la section locale du MIDD qui prend le dossier à bras le corps. Ladite école et toutes celles de la sous-préfecture sont fermées sur le champ. La Gendarmerie, le sous-préfet et le directeur régional de l'Education nationale sont également alertés. La pression monte dans les écoles de Sandegue. Le présumé violeur est hâtivement recherché.


Cyrille NAHIN

[email protected]


Content created and supplied by: Cyrille_NAHIN (via Opera News )

midd sandégué bondoukou

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires