Sign in
Download Opera News App

 

 

Poursuite contre Gbagbo dans l’affaire de la BCEAO : un juriste répond au gouvernement

Après son acquittement par la Cour pénale internationale pour crimes contre l’humanité, Laurent Gbagbo se trouve confronté à d’autres affaires notamment l’affaire de la Beceao, dans laquelle il a écopé de 20 ans de prison ferme devant la justice ivoirienne.au terme d’un conseil des ministres ce mercredi 20 octobre 2021, le gouvernement ivoirien le lui a rappelé. « Il y a eu cinq incidents spécifiques, précis qui ont été pris en compte par la CPI. Ceci étant, les autres chefs d'accusations n'ont pas été pris en compte par la CPI et Monsieur Laurent Gbagbo a beau être étonné mais, il demeure poursuivi devant la justice ivoirienne pour des faits qui sont totalement différents de ces incidents », a fait savoir le porte-parole du Gouvernement. », Amadou Coulibaly. Une déclaration qui a induit la réaction de Me Dacouri Roger sur sa page facebook dans un long texte consacré à la crise post-électorale.  « Dans le cadre de ses responsabilités régaliennes, pendant la période sévèrement trouble de fermeture abusive des banques françaises, située entre décembre 2010 et mars 2011, il s'était senti en devoir de se mettre à disposition les instruments lui ayant permis, par exemple, d'atteindre et d'utiliser les fonds de l’État de Côte d'Ivoire en dépôt à la BCEAO, à l'effet d’assurer le paiement des salaires des agents de l’État, et qu'il fut, pour cela, l'objet de poursuites judiciaires ? La recherche de la responsabilité fautive de GBAGBO serait-elle aussi fondée, parce qu'il a préféré à un affrontement meurtrier, un règlement pacifique de la guerre déclarée à la Côte d'Ivoire dans la nuit du 19 septembre 2002 ? » a-t-il questionné.

 

TBT

 

 

 

 

 

Content created and supplied by: NISSIANAELLE (via Opera News )

bceao cpi laurent gbagbo

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires