Sign in
Download Opera News App

 

 

L'Afrique et l'homosexualité : les pays qui reconnaissent leurs droits et ceux qui les répriment

Si la Côte d'Ivoire ne reconnaît pas encore formellement le mariage entre personnes du même sexe, il n'empêche que le projet de loi déposé le 28 octobre dernier par le gouvernement de Patrick Achi vise à lutter contre les discriminations à leur égard et à l'endroit des femmes. Mais le projet a fait l'objet d'un amendement par les députés. Les réseaux sociaux en ont largement fait écho, à travers des débats parfois vifs entre les internautes.

Ces dernières années, la question sur la légalisation des mariages homosexuels n'a jamais été aussi forte que en Afrique. Cela divise l'opinion. Certains pays ont dépénalisé l'homosexualité tandis que d'autres y sont encore réticents ou opposés.

Sur le continent, les pays ayant dépénalisé les relations homosexuelles sont majoritairement ceux d'Afrique centrale. Ces pratiques sont illégales dans tous les pays d'Afrique du Nord et punies de peine de prison. Certains pays d'Afrique centrale ne considèrent pas cependant l'homosexualité comme illégale, excepté la RDC. 

En Afrique de l'ouest, au Nigeria par exemple, les peines de prison contre les homosexuels vont jusqu'à 14 ans. Tandis que 14 États du nord qui pratiquent la charia condamnent les coupables à des peines de lapidation. 

Ci-dessous, une cartographie des pays sur les droits des homosexuels en Afrique. Ces données ont été établies en 2021 par l'Association internationale des personnes lesbiennes, gays, bisexuelles, trans et intersexes (LGBT+). 

Content created and supplied by: Fatogoma (via Opera News )

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires