Sign in
Download Opera News App

 

 

Immeuble ''de la mort'' à Marcory Résidentiel : Bruno Koné et Sansan Kambilé interpellés

Dans une illégalité déconcertante, un bâtiment de dix étages est en construction à Marcory Résidentiel. Le puissant propriétaire, un expatrié, qui a foulé aux pieds toutes les mises en garde et arrêts des travaux, mettant en danger ses voisins et leurs habitations avec les débris de la construction. Comment cet expatrié peut-il défier toute une administration ? Des réponses attendues du ministère de la construction. Pour sa part, le ministère de la Justice, si prompt à se saisir de certains dossiers à travers le procureur de la République, ne saurait observer le silence sur une telle violation des lois.

La réaction des ministères de la construction et de l’urbanisme, ainsi que de la Justice devraient être prompte avec la diffusion de ce dossier sur le média d’Etat. Ce bâtiment en finition baptisé ‘‘immeuble de la mort’’ par les riverains, devrait être suivi par les autorités au risque de connaître un autre drame.

Par-dessus le mépris des autorités et de la république en général, le préjudice causé aux voisins inquiète d’autant que ces derniers n’osent pas témoigner à visage découvert.

Ensuite, il urge de savoir comment un immeuble de six étages, passe à dix étages en dépit des mises en garde et arrêts de travaux pour être au stade de la finition ?

Les agents contrôleurs et le chef d’antenne de la zone devront s’expliquer. Ce qui est en jeu, c’est la justice sociale, l’Etat de droit, le respect des autorités ivoiriennes et de la République de Côte d’Ivoire.

Cyrille NAHIN

 

 

Content created and supplied by: Cyrille_NAHIN (via Opera News )

bruno koné marcory résidentiel

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires