Sign in
Download Opera News App

 

 

Une élève aveugle de CE1 violée à l’Institut des aveugles de Yopougon

C’est le journal d’investigations Ivoir’Hebdo, qui barre sa « une » de ce mardi 4 mai 2021, de cette affaire. Une élève de CE1 violée à l’Institut des aveugles de Yopougon. L’accusé est son instituteur.

« C’est une affaire qui fera certainement beaucoup de bruits. Une élève de CE1, aveugle, victime de viol confirmé par des analyses médicales, au sein de son école, l'Institut national de la promotion des aveugles (Inipa), communément appelé Institut des aveugles de Yopougon ; était au bord de la dépression », a révélé le journal avec force détails.

Selon le journal, les faits remontent au jeudi 7 janvier 2021. Assiri Josiane Bessy, directrice du Comité national de lutte contre les violences basées sur le genre est, selon les révélations du journal, en contact avec les proches de la victime. « Nous avons été saisie et nous avons orienté la survivante pour sa prise en charge médicale et psychologique. La petite qui, au début était stigmatisée et refusait d'aller à l’école, a pu reprendre les cours », assure-t-elle.

Les cas de viols deviennent de plus en plus récurrents en Côte d’Ivoire. Dernièrement un cas de viol avait secoué la commune de Bingerville. Il s’agissait d’une mineure de 15 ans, violée dit-on, par un beau-père et dont l’affaire avait fait grands bruits, obligeant le procureur à produire une déclaration. « Suite à une dénonciation, une enquête a été immédiatement ouverte, et toutes les personnes citées par la victime ont été auditionnées conformément aux dispositions légales, de même qu'un mineur de seize ans, assisté lors de ces auditions, de son père biologique, lequel a également été entendu en qualité de témoin », avait déclaré Richard Adou.

« Déférés et en règlement de la procédure, une information judiciaire a été ouverte à l'encontre du beau- père B.S.B. devant le Juge d 'Instruction du 6ème Cabinet, pour des faits de viol sur mineure par personne ayant autorité sur la victime. Faits prévus et punis par les articles 403 et 404-1 0 -3 0 du code pénal. Un mandat de dépôt a été décerné par le juge à l'encontre du nommé B.S.B. Ce dernier a été immédiatement conduit à la Maison d'Arrêt et de Correction d'Abidjan (MACA) et encourt l'emprisonnement â vie », a souligné le communiqué du procureur Richard Adou.

Content created and supplied by: Ivoir'Soir.net (via Opera News )

yopougon

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires