Sign in
Download Opera News App

 

 

Soubré : La voie d'accès d'une ville cacaoyère coupée en deux

Les populations de la localité d'Okrouyo dans la région de la Nawa vivent un véritable calvaire ces jours-ci. En effet, l'unique voie d'accès à la localité, haute productrice de Cacao et de Palmier à huile est littéralement coupée en deux après l'effondrement d'un pont à l'entrée de la ville. Les populations désespérées, appellent à l'aide.


Lucarne !

Okrouyo, Sous-préfecture du sud-ouest de la Côte d'Ivoire est une localité de plus de 20.000 âmes.

La zone qui est riche de ses vastes plantations de cacao, d'hévéa et de palmiers à huile est une grande pourvoyeuse de l'économie cacaoyère dans la région de la Nawa.

La ville se trouve à mi-chemin entre la grande ville de Soubré et le département de Gueyo.

C'est une voie très empruntée par les transporteurs en raison des gros villages qui la bordent notamment (Kpada, Ottawa, Zogbodoua) et de la grande entreprise de production de palmiers à huile, la SIPEFCI, qui produit l'essentiel de la production d'huile de palme brut du pays.

Dotée d'une sous-préfecture fonctionnelle, d'une inspection de l'enseignement primaire, d'un Centre hospitalier rural, d'une brigade de gendarmerie, la ville se construit et s'étend progressivement.


Hélas, depuis quelques semaines, cette voie est inaccessible.

Boueuse par endroit, des camions s'enfoncent dans la gadoue, les moins résistants se renversent avec leurs cargaisons ou leurs passagers. Même les motos parfois plient l'échine sur ce parcours du combattant.

Cette fois-ci, C'est l'ultime pont à l'entrée de la ville, qui vient de céder. Il s'est écroulé sur toute sa largeur. Enclavant la ville, ses populations et leurs productions agricoles du reste du pays.

Sortir de la ville, nécessite, un long détour dans les quartiers où parfois, les voies ne sont ni tracées, ni ouvertes et embourbées par endroits. Un véritable cauchemar.

C'est donc un véritable cri de cœur que pousse les populations de cette zone agricole qui réclamaient dans le temps du bitume. Désormais, la population veut simplement entrer et sortir de leur cité.

La réparation efficiente de ce pont sera un véritable ouf de soulagement, tant pour les fonctionnaires, qui désertent la zone à cause de l'inaccessibilité des voies, des planteurs qui ont du mal à écouler leurs produits et des commerçants qui font bouger l'économie de la ville avec leurs activités lucratives.

La réaction du gouvernement est attendue. La population d'Okrouyo crie à l'aide.


JMD

Content created and supplied by: JimDASSE (via Opera News )

côte d'ivoire nawa soubré

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires