Sign in
Download Opera News App

 

 

Chronique / "Suivez mon regard": Bamako la caniculaire, une destination reposante pour Pulchérie

Elle dit y être allée parce qu'elle était fatiguée; certainement fatiguée par la débauche d'énergie dont elle fait preuve à Abidjan pour se faire entendre. Fatiguée du stress quotidien de la capitale économique du pays où la vie devient de plus en plus chère, avec ses embouteillages étouffants qu'elle a sans doute du mal à supporter.

Pulchérie "ne dure pas dans mauvais rêves", comme on le dit sur les bords de la lagune Ebrié. Elle a choisi Bamako pour aller en villégiature. En fait, elle n'a peur de rien; la canicule bamakoise n'a pas pu la faire reculer, pas même la rugosité du climat. La sécurité précaire n'a pas pu la dissuader, pas même les bruits des raids meurtriers des djihadistes.

Cette Pulchérie-là "a gros cœur" hein! Et quand on lui demande pourquoi c'est maintenant qu'elle a choisi d'aller au pays de Soundjata Kéita, sa réponse est sans appel: "C'est maintenant, je suis fatiguée". Sacrée Pulchérie! On dirait que "son pied est sur cailloux" hein! Suivez mon regard...

THE BEST OF THE BEST

Content created and supplied by: thebestofthebest (via Opera News )

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires