Sign in
Download Opera News App

 

 

Un pasteur demande à Simone de retirer sa plainte contre A. Zatté et de la «gronder comme une mère»

Hier, vendredi 02 juillet 2021, la police ivoirienne interpellait Arlette Zatté, une activiste GOR, à la suite d'une plainte déposée par l'avocat de Mme Simone Gbagbo, victime de propos véhéments et d'injures grossières de la part de cette dernière.


La femme qui se rendait à l'aéroport pour regagner Paris « a été inculpée par un juge d'instruction et placée sous mandat de dépôt pour la Maison d'Arrêt et de Correction d'Abidjan dite MACA", précise Police Secours sur sa page Facebook dans la soirée du vendredi en détaillant les faits. 


Cette interpellation ne manque pas de faire parler. Certains la jugent normale, arguant qu'on ne s'attaque pas impunément à une personnalité de la trempe de Simone Gbagbo. En revanche, certains plaident la clémence et en appelle à la tolérance de la part de l'ex Première Dame.

C'est ainsi qu'un évangéliste nommé Paul Obrou invite Mme Simone Gbagbo à « pardonner ». Dans ses propos publiés sur son compte Facebook et relayés par la page GOR Tv, ce samedi 03 juillet 2021 aux environs de 12h30, on peut lire les suggestions suivantes:

« je serais le Pasteur de la sœur en Christ l’ex 1ère dame Simone Ehivet Gbagbo, je lui aurais conseillé de pardonner à la jeune dame qui l’a insultée, de retirer sa plainte, de demander à ce qu’elle soit libérée, de la faire venir chez elle, de la faire assoir pour la gronder comme une mère gronde sa fille afin qu’elle ne recommence plus. Ensuite elle fait une photo avec elle et la rend publique. Elle l’a fait raccompagner à l’aéroport dans sa voiture pour qu’elle regagne son pays de résidence. C’est ce qu’une Chrétienne doit faire dans ce genre de situation. Elle sortirait grandie devant Dieu et devant les hommes ».

Êtes-vous d'accord avec l'homme religieux ?

Source: GOR Tv

Cliquez sur "Suivre" pour ne rien rater..  

Content created and supplied by: Negrowski (via Opera News )

arlette zatté gor tv paris paul obrou simone gbagbo

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires