Sign in
Download Opera News App

 

 

Côte d'Ivoire : Deux enfants mystérieusement retrouvés morts dans une voiture à Arrah

Arrah, deux enfants retrouvés morts dans un véhicule. La cité va encore revivre la psychose des enfants assassinés ou disparus. La cité qui était devenue paisible, revient sous son cauchemar par la mort et la disparition des enfants dans la cité. Pour cette-fois, si rien n’est fait pour élucider les circonstances tragiques des deux enfants morts et retrouvés dans une voiture, c’est qu’il y aurait anguille sous roche.

Deux enfants ont été retrouvés morts dans une voiture à Arrah. Les informations en notre possession font état de morts de trop. Le samedi 15 mai 21, deux garçons portants le même prénom, Emmanuel, âgés de 4 ans, ont été retrouvés morts dans un véhicule. Ils résident dans le quartier de Ewanou, vivant de cour voisine, situées non loin du carrefour Corridor. Les deux enfants qui s’aimaient, jouaient ensemble sans aucune crainte des parents.

Pour tous les habitants de ce quartier si paisible, personne ne pouvait s’imaginer un tel drame surtout que tout Arrah en avait vécu auparavant et dont personne ne veut vouloir la revivre. Dans les années passées, en tout cas, à l’approche de chaque weekend, aucun parent ne voulait laisser sortir ses enfants de peur de les perdre par assassinat ou portés disparus et cela a régné longtemps sans aucune enquête fiable pour apaiser les parents des victimes.

La mort de ces deux enfants "Emmanuel", donne du traumatisme à la population d’Arrah qui croyait que les assassins se seraient assagis et revoilà qu’ils reviennent, mais cette fois-ci, il y a des policiers et des gendarmes dans la cité.

Le dimanche 16 mai 21, vers 6h du matin, comme à leur habitude, les femmes se réveillent très tôt pour balayer leur cour. C’est à ce moment qu’une d’entre elles va faire la découverte des deux corps sans vie des petits dont l’absence a commencé à intriguer les parents. Elle découvre que les deux Emmanuel sont morts dans la voiture, sans habits, sauf qu’un seul portait sa chaussure. Intrigue.

Aucune trace sur leur corps, et toutes les parties intimes n’ont pas été soustraites, mais alors, qui les a poussés à mourir dans la voiture et pourquoi ? Où sont leurs vêtements ? Autant de questions et d’interrogations que la population qui a vécu ces genres de traumatisme voudrait savoir et quand est-ce que ces drames prendront-ils fin ? Pourquoi ce sont toujours les gamins qui subissent de telles atrocités à Arrah ?

Informé du drame, le nouveau député de la circonscription d’Arrah aurait dépêché une délégation pour soutenir les parents des Emmanuel. Quel a été le contenu de leur message et quelles sont les dispositions pratiques que le député N’guessan Ahondjon compte prendre ?

Arrah va encore revivre ça ? Pourquoi et toujours pourquoi ces assassinats et sans doute que très bientôt, les disparitions ressurgiront pour troubler la quiétude des populations de la ville d’Arrah ? 

Nous restons scotcher à la suite à donner par les enquêteurs qui ne doivent en rien se laisser influencer et dire la vérité afin de mettre fin à ces fauteurs et ramener la tranquillité dans la cité. Pour l’heure, nous n’avons pas entendu un communiqué émanant de madame le maire, l’épouse du député N’guessan Ahondjon, sans doute sous le coup du choc, mais c’est nécessaire qu’elle en dise un mot. Arrah, n’est pas à son premier essai.

                                                     Joël ETTIEN

Content created and supplied by: BusinessActuality (via Opera News )

côte d'ivoire

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires