Sign in
Download Opera News App

 

 

Les accidents de la route en Côte d'Ivoire: comment arrêter l'hécatombe ?

Il ne se passe pas de jour, ces derniers mois, sans qu’on enregistre un accident meurtrier sur les routes ivoiriennes.

-    Dimanche 2 mai : axe Bouaké Katiola, 14 morts

-    Vendredi 14 mai : Marcory, 3 morts

-    Jeudi 13 mai : Adzopé, 1 mort

 

Cette page ne suffirait pas si l’on veut poursuivre ce décompte macabre. Ce sont des milliers de familles qui perdent des êtres chers. Des rêves brisés et des projets qui sont détruits à jamais. Quant aux conséquences économiques, elles sont incommensurables.

Les causes sont multiples. Analysons quelques unes.

1/ Les infrastructures routières

La Côte d’Ivoire, depuis l’indépendance, a fait beaucoup d’efforts dans ce domaine. Et avec le coup d’accélérateur donné par le gouvernement actuel, on peut dire sans chauvinisme, que ce pays dispose de l’un des meilleurs réseaux routiers de la sous-région. Mais, on ne se voilera pas la face, beaucoup reste à faire pour atteindre le niveau des pays occidentaux. Car, plusieurs de nos routes, surtout celles de l’intérieur du pays, sont de véritables pièges pour les conducteurs imprudents.

Pas de signalisations, de béants trous en pleine chaussée, envahissement par les herbes, etc.

2/ Les déviations humaines

Lorsqu’on observe certains usagers de la route, c’est comme s’ils n’ont jamais mis les pieds dans une auto-école : vitesse excessive, non respect du code de la route, insolence à l’égard des agents, etc.

3/ L’état des véhicules

Beaucoup de véhicules, surtout ceux affectés au transport en commun, sont de véritables cercueils ambulants. Pourtant, miracle, les visites techniques sont à jour. La corruption est bien passée par là.

Que faire ?

·            La décision des autorités d’affecter des gendarmes aux examens de conduite est plus que salutaire. On espère que cela va réduire sinon annihiler la corruption.

·            La construction des infrastructures routières doit être poursuivi pour doter le pays de voies de qualité.

·            En ce qui concerne les mauvais comportements des usagers, les retraits de permis de conduire doivent se faire sans état d’âme.

C’est à ce prix qu’on réduira le nombre de morts sur nos routes.

 

Content created and supplied by: Bli59 (via Opera News )

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires