Sign in
Download Opera News App

 

 

Bouaké : quelles solutions à la "galère" des bus de la Sotra ?

Le vendredi, 24 septembre 2021, le premier ministre ivoirien, Patrick Achi, a procédé au lancement officiel des activités de la Sotra (Société des Transports Abidjanais) à Bouaké.

Lors de ce lancement, il a été décidé par le premier ministre de la gratuité du transport sur deux journées allant du vendredi 24 au samedi 25 septembre 2021.

Durant ces deux jours les bus étaient tous bourrés de monde. Les populations de Bouaké ne se sont pas fait prier. Elles ont profité de la gratuité. Quant aux chauffeurs de taxi et de taxi-moto, ils rasaient pratiquement les murs. Ils étaient visiblement mécontents face à ce géant de concurrent qui est la Sotra.

Cependant, depuis les deux jours de gratuité, les nouveaux bus de la Sotra sont pratiquement vides, tout le temps. Les populations sont restées pour la majorité à leurs habitudes. Les bus ont du mal à avoir des clients à la grande joie des taxis et des taxi-motos.

Qu'est-ce qui pourrait expliquer une telle situation ? La Sotra n'a t-elle pas étudier le marché de Bouaké avant de se lancer ?

Nous avons pris quelques avis. Et les réponses qui reviennent couramment sont les suivantes:

1- le prix du transport des bus est identique à celui des taxis et des taxi-motos c'est-à-dire à 200 francs CFA. Et, Bouaké n'est pas si grand qu'Abidjan. Pour le même trajet le taxi est plus rapide que le bus qui stationne à chaque arrêt.

2- Le Bus ne circule que sur les grands axes. Nous sommes obligés de quitter chez nous, marcher 5 à 10 minutes pour être à un arrêt. Nous perdons en temps et en énergie. Les taxis-motos et les taxis sont toujours à proximité de nos domiciles.

3- Les élèves et les étudiants qui doivent le plus utiliser les bus souhaitent que le prix soit différent d'Abidjan c'est-à-dire qu'il soit à 150 francs ou à 100 francs.

En attendant que la situation des bus de la Sotra de Bouaké s'améliore, ce sont les taxi-motos et les taxis de Bouaké qui se partagent la recette dans le domaine du transport communal.

Guy Roland Amoikon/Aguyzor

Content created and supplied by: Guy-Roland-Amoikon (via Opera News )

patrick achi

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires