Sign in
Download Opera News App

 

 

C.I:Le ton monte entre les acteurs politiques. La réconciliation menacée?

Alors qu'on s'attendait à des actes qui iraient dans le sens de la réconciliation,c'est plutôt le ton qui monte entre les acteurs politiques.

Au cours d'une interview accordée à France 24, Laurent Gbagbo avait affirmé que sa condamnation relative à la casse de la BCEAO ne constituait en rien une épée de Damoclès sur sa tête d'autant plus qu'il n'avait jamais braqué de banque."moi je ris et je dis que c'est mauvaise plaisanterie .Mais on ne va pas me faire admettre ce qui est inadmissible".Il a également plaidé pour la libération de ces civils et militaires qui sont encore dans les prisons.

Ce mercredi 20 octobre, le gouvernement semble avoir donner une réponse à Laurent Gbagbo à travers cette déclaration de son porte parole.

"(....) il y a eu cinq incidents spécifiques qui ont été pris en compte par la cour pénale internationale,ceci étant les autres chefs d'accusation n'ont pas été pris en compte par la cour pénale internationale.Et Mr Laurent Gbagbo a beau être étonné mais il demeure poursuivi par la justice ivoirienne par des faits qui sont totalement différents de ces incidents...et il faut ajouter que pour les militaires et autres miliciens...qui sont encore en détention,cela,ils ont été condamnés en raison de crime de sang qu'ils ont commis.Il n'y a aucune surprise à avoir ici et ces infractions sont totalement différentes de celles qui sont visées par la cour pénale internationale(...)"(sourcehttps://www.connectionivoirienne.net/2021/10/20/liberation-des-militairesle-gouvernement-repond-a-gbagbo-sans-convaincre/)

Content created and supplied by: Kskd (via Opera News )

Laurent Gbagbo

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires