Sign in
Download Opera News App

 

 

Pour un smartphone un adolescent découpe atrocement son père

Un père aurait été tué à coups de hache par son propre fils pour avoir marché sur son iPhone lors d’une fête à la maison. Les faits se déroulent dans la province de Prey Veng dans le sud du Cambodge.Leng Sao, 50 ans, aurait été attaqué par son fils, Leng Huon, après une nuit passée à boire et à jouer de la musique avec ses amis dans la maison familiale.

Le capitaine de police local Chuon Samnan a déclaré que Huon avait laissé son iPhone au sol juste à l’extérieur de la maison dans la province de Prey Veng dans le sud du Cambodge.Son père est sorti de sa chambre parce qu’il n’arrivait pas à dormir et inconsciemment, il a marché sur le téléphone.Huon aurait crié sur son père, qui à son tour lui a donné un coup de pied dans le dos.<< Il prit alors la hache et frappa son père à la tête, au cou et à la poitrine, le tuant instantanément >>, a déclaré le capitaine Chuon.

Les photos prises sur la scène du crime montrent des coupures profondes et saignantes dans le cou et la poitrine de Sao. Les autorités ont confirmé que Houn est accusé de meurtre avec préméditation et qu’il risque jusqu’à 15 ans de prison s’il est reconnu coupable.

Les photos prises sur la scène du crime montrent des coupures profondes et saignantes dans le cou et la poitrine de Sao. Les autorités ont confirmé que Houn est accusé de meurtre avec préméditation et qu’il risque jusqu’à 15 ans de prison s’il est reconnu coupable.

Un autre cas de ce genre s'est déroulé dans la commune d'Abobo. Il s'agissait d'un homme qui a décapité son père devant ses frères pour une affaire banale. Le meurtre a eu lieu dans la maison en présence de plusieurs autres enfants du défunt qui en a 7 au total. Le père de famille était allongé au salon aux côtés de sa femme quand son fils K.K. Jean est entré soudainement avec une nouvelle machette aiguisée et dissimulée sous ses vêtements. Ce dernier s’est brutalement attaqué à son père en lui lançant des propos hostiles.

La mère et ses autres enfants, effrayés et paniqués, se sont réfugiés dans l’une des chambres de la maison. Lorsqu’ils ressortent de leur cachette, ils sont confrontés à une scène d’horreur, et le nommé K.K. J a déjà quitté les lieux dans la précipitation. L’ex agent de la marine marchande à la retraite est malheureusement décédé avant son évacuation à l’hôpital général d’Abobo nord.

Content created and supplied by: Angeyeo12 (via Opera News )

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires