Sign in
Download Opera News App

 

 

Fédéral FPI agressé à l'arme blanche à Seguela: ce qui s'est réellement passé

Charles Boua, fédéral du Front populaire ivoirien (FPI), parti de Laurent Gbagbo, est certes originaire de l'Ouest du pays mais né à Séguela (472 km d'Abidjan) où il est instituteur. Mardi 10 février 2021, il subit une violence agression qui a failli lui coûter la vie.

Y.F secrétaire national du FPI en charge de la société civile relate les faits. Après une visite à un ami, Charles Boua regagnait son domicile vers 22 heures. A cent mètres de son domicile, dans une pénombre, il est pris pour cible par quatre individus qui le passent à tabac, lui cassent la mâchoire inférieure avant de lui porter l'estocade: un coup de couteau à la gorge. Puis les quidams le laissent pour mort.

Mais Charles Boua a beaucoup de chance. Il aura son salut grâce à un passant qui a entendu ses gémissements vers minuit. Le bon Samaritain du jour alerte la famille de la victime, qui à son tour, fait appel aux sapeurs pompiers.

La victime sera évacuée au Centre Hospitalier Universitaire (CHU) de Treichville. Une somme de 1 million 500 mille francs cfa est exigée avant l'opération.

Informée, l'ex-première dame de Côte d'Ivoire, Simone Gbagbo décide de prendre en charge l'opération et les soins médicaux qui se chiffrent finalement à 3 millions Frs Cfa. Après une journée d'opération, de 8 heures à 18 heures, lundi 22 février 2021, le fédéral Charles Boua se porte mieux.

Pour l'heure, la victime soutient ne pas connaître ses bourreaux encore moins leur motif. Difficile de savoir si le motif de cette agression est liée aux activités politiques du FPI à Séguéla car le FPI n'y ayant pas de candidat dans cette partie du pays. Ce qui est sûr, c'est que Charles Boua craint pour sa vie et celles de ses enfants.


Cyrille NAHIN

Content created and supplied by: Cyrille_NAHIN (via Opera News )

charles boua fpi agressé laurent gbagbo

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires