Sign in
Download Opera News App

 

 

Il menace de publier la nudité de son amante sur les réseaux sociaux et se fait épingler par la PLCC

Un jeune employé dans une société de la place a menacé son amante de publier des images et vidéos de son intimité sur les réseaux sociaux contre la somme de 500 000 Fcfa. À la suite d'une plainte et d'une enquête bien menée, il a été épinglé par la PLCC.


Après un long moment ou ils vivaient le parfait amour dans la plus grande discrétion, dame OG employée dans une entreprise de la place décide de tout arrêter avec SBH qu'elle avait rencontré lors d'un entretien d'affaire. Dame OG voulait mettre fin à cette relation parce que son mari avait pris connaissance de sa relation extra-conjugale à partir de ses messages avec son amant.

Comme relaté par la PLCC ce mercredi 25 août 2021 sur sa page facebook, dame OG avait demandé à son amant de nier en bloc leur relation à son mari qui appelait avec insistance ce dernier. C'est en ce moment que l'affaire va mal tourner, car l'amant va refuser cette proposition et menacer de publier des photos et vidéos de son intimité à son mari et sur les réseaux sociaux si elle ne lui remet pas la somme de 500 000F CFA. 

L'affaire va se retrouver à la PLCC suite à une plainte de dame OG, ce qui va aboutir à l'interpellation de SBH l'amant.

La déclaration de l'amant est surprenante. Lors de son audition, SBH va laisser entendre qu’il ne voulait pas qu’elle mette fin à leur relation et que les appels incessants du mari l’ont poussé à lui révéler leur liaison secrète. Aussi a-t-il ajouté, qu'il avait agi ainsi parce que dame OG a exigé de lui une relation exclusive sachant qu’elle était mariée, et qu’elle n’a pas tenu la promesse de lui trouver un travail stable et lui offrir un appartement. Il a terminé par présenter ses excuses pour l’acte posé et avoue qu’il en ignorait la gravité.

Il a été conduit devant le parquet ou il répondra de ses actes.


Bema Aboubacar...

Content created and supplied by: BemaAboubacarCoulibaly (via Opera News )

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires