Sign in
Download Opera News App

 

 

Mali / Tentative d'assassinat d'Assimi Goïta : les enquêteurs ont identifié plusieurs pistes

Au Mali, le président de la transition Assimi Goïta a échappé ce mardi 20 juillet à une tentative d’assassinat à la Grande mosquée de Bamako. Un homme l’a attaqué à l’aide d’un couteau. Fort heureusement, l'acte a été esquivé et l'individu a été maîtrisé. Toutefois, une question demeure : qui sont ceux qui se cachent derrière cette tentative d'assassinat?

Nous pouvons voir sur ces images l'arrestation des deux individus qui ont tenté d'assassiner le président de la transition du Mali. Il s'agit de celui qui avait le couteau en main et de son complice. Ils avaient pour objectif de poignarder le président dans son dos. Selon Emmanuel DAOU, Journaliste de l'AFP présent sur les lieux, le président de la transition au Mali, après avoir échappé à une tentative d’assassinat à l’arme blanche, a donné des indications, sur le ou les possibles auteurs, les possibles commanditaires de l’acte.

« Quand on est leader, il y a toujours des mécontents, des gens qui peuvent à tout moment vouloir tenter des choses pour déstabiliser », a expliqué le colonel Goïta.

De ces propos, les enquêteurs décident d'étudier plusieurs pistes, notamment, celle d'une volonté personnelle ou celle d'un acte djihadiste puisque le président parle de « Déstabilisation ». Selon le confrère de l'AFP, quelques heures après son arrestation, l’agresseur très fatigué n’avait toujours pas parlé. « Il s’est visiblement drogué avant de passer à l’acte », confie une source proche de l’enquête.

Est-ce qu'il s'agirait d'un acte solitaire? Mieux, la piste djihadiste mérite t'-elle d'être approfondie? Sur cette question, les enquêteurs restent sceptiques. Il peut être aussi question d'une rivalité entre clan de l'armée puisque le choix du colonel Assimi Goïta ne fait pas l'unanimité.

Pour l'heure, le chef de la transition au Mali est sous une haute sécurité et son cortège s'est vu également renforcé de plusieurs véhicules.

Source: RFI.fr/ Emmanuel DAOU Journaliste AFP.

Content created and supplied by: Stylus (via Opera News )

bamako emmanuel daou mali

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires