Sign in
Download Opera News App

 

 

Côte d'Ivoire : le pouvoir a-t-il pris ses précautions pour le passage des eaux de ruissellement ?

Est-ce que le gouvernement ivoirien songe à la réhabilitation des zones dangereuses qui, au cours de la période des pluies avaient occasionné des morts ? La période des pluies avance à grands pas, nous posons la question au pouvoir, a-t-il pris des responsabilités pour éviter la mort à ses compatriotes ? Si cela n’a pas été fait, il faut que les habitants dans ses zones mortuaires, prennent leurs responsabilités, le danger arrive.

L’année dernière, pendant la période des pluies, il y a eu de la catastrophe où on a déploré des morts d’Hommes et on se souvient que l’ancien préfet, Vincent Toh Bi, marchant sous la pluie pour apporter sa compassion aux victimes, des ministres à la queue leu leu, distribuer des vivres et non vivres aux sinistrés, mais depuis là qu’ont-ils décidé ?

Quand on se promène dans la ville d’Abidjan qui s’élargit comme une goutte de pétrole tombée par terre et les maisons de toutes sortes de standing poussent comme des champignons, est-ce que ces constructions, respectent les normes de l’urbanisation ? On attend donc la période des pluies pour s’en rendre compte.

A Anyama, à Abobo, Adjamé, Yopougon où le passage d’eau de ruissellement est bloqué, c’est normal que ces eaux se créent des voies de force de passage et les dégâts, les ivoiriens en ont vécu.

Vaut mieux prévenir que de guérir. Alors, nous demandons si pendant la période de la sécheresse, le ministère de la construction et de l’urbanisme, en a pris de la graine pour apporter des solutions ? Si ce n’est pas le cas, il faut s’attendre encore à des surprises qui produiront des pleurs.

Les caniveaux, on en voit partout. Les terres jonchent sur certaines chaussées, car entassées à des endroits qui remplissent certains passages d’eau. Les entreprises qui font ces travaux ne songent pas à ramasser les terres tirées pour leurs travaux et pendant la période des pluies, ces terres risquent aussi de produire des obstacles pour le passage des eaux de ruissellement.

                                                     Joël ETTIEN

Content created and supplied by: BusinessActuality (via Opera News )

côte d'ivoire

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires