Sign in
Download Opera News App

 

 

Après leur acquittement définitif : Gbagbo et Blé Goudé seront-ils indemnisés ?

Dix ans d’une vie, ce n’est pas 10 jours. Après leur acquittement, après près de 10 ans de procès, Laurent Gbagbo et Charles Blé Goudé peuvent-ils demander des réparations à la Cour pénale internationale. C’est leur droit absolu. Mais rien ne garantit une suite favorable à leur requête. Avant eux Jean Pierre Bemba a échoué à se faire indemniser. Mais ce ne sont pas les mêmes dossiers. En effet, « Selon l'article 85 (3) du Statut de Rome, dans des circonstances exceptionnelles, lorsque la Cour constate qu'une erreur judiciaire grave et manifeste a été commise, les juges peuvent, à leur discrétion, accorder une indemnité à un accusé acquitté après sa détention ». Sommes-nous dans ce cas de figure avec les deux ivoiriens ? Laissons le soin aux spécialistes du droit international de répondre.

Ce que l’on sait en revanche avec certitude, c’est que « dans son arrêt du 31 mars 2021, la Chambre d'appel a rejeté, à la majorité, les deux moyens d'appel du Procureur, à savoir que la décision de la Chambre de première instance d'acquitter MM. Gbagbo et Blé Goudé (i) avait enfreint les exigences statutaires et (ii) a été prise sans articuler correctement et appliquer systématiquement une norme d’administration de la preuve clairement définie et son approche pour évaluer le caractère suffisant de la preuve ». Autrement dit les preuves en soutien aux allégations de crimes ont été extrêmement faibles. C’est ce que semblent dire les juges. Il faut déjà se réjouir de la liberté retrouvée, même, si le procès ampute 10 ans d’une vie. L’honneur lui reste sauf, et disons avec NITSCHE que ce qui ne nous tue pas nous rend plus fort.

Tché Bi Tché

[email protected]

 

 

 

Content created and supplied by: NISSIANAELLE (via Opera News )

Laurent Gbagbo

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires