Sign in
Download Opera News App

 

 

Affaire "Une étudiante violée et tuée par un motocycliste", de nouvelles révélations

La ville de Bouaké (centre ivoirien) ne s'est pas encore rémise du choc provoquée par la mort violente , le jeudi 25 novembre 2021 de Mlle Kouakou Amoin Marie-José Hermine dit ‘’Poupette’’ étudiante à l'université Alassane Ouattara retrouvée morte, dans une maison inachévée, une semaine après sa disparition.

Les enquêtes menées ont conduit au sieur D.G. âgé de 19 ans, célibataire et conducteur de moto-taxi. C’est lui qui a été vu pour la dernière fois avec Mlle Kouakou Amoin Marie-José Hermine et l’a même transportée  sur sa moto.

Interpellé et interrogé à plusieurs reprises, D.G. aurait avoué son forfait avant de conduire les enquêteurs de la police sur le lieu du crime, dans une maison inachevée dans le village-quartier de Broukro. Les policiers découvrent alors un corps en état de putréfaction. Il a avoué ne pas être seul à commettre le crime. Il soutient avoir violé ‘’Poupette’’ en compagnie d’autres copains avant s'ajouter que la victime ne l’a pas soupçonné de la conduire dans un traquenard compte tenu de la familiarité entre eux.

De nouvelles révélations du criminel présumé frisent le mépris. En effet, alors qu’il venait de violer et de tuer l'étudiante en compagnie de ses complices présumés, D.G. s'est saisi du téléphone de la victime. Il attend deux jours, c'est-à-dire, le samedi 20 novembre pour retirer la puce et la placer dans son téléphone. sans rien craindre,  il communique avec la puce de ‘’Poupette’’. Lorsqu’il reçoit des appels, il les filtre pour juger ceux à décrocher. D’ailleurs, il le fait brièvement avant de raccrocher rapidement en coupant la conversation. C’est dans cette dérive que la Police criminel de Bouaké qui a bénéficié de la plateforme téchnologique a méné discrètement ses enquêtes, pour épingler D.G.

Le moto-taximètre a été gardé à vue. Toutefois, les fins limiers de la police criminelle poursuivent leurs enquêtes en vue de mettre la main sur les éventuels complices dont a parlé D.G.

Content created and supplied by: SOUNGASSOU (via Opera News )

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires