Sign in
Download Opera News App

 

 

Bouaflé : les freins du Massa lâchent, le conducteur choisit un camion de sable pour le stopper

 

Source ONPC

Le conducteur d’un minicar de transport en commun familièrement dénommé Massa, n’a eu d’autres choix que de lancer son véhicule contre un camion de transport de sable stationné, pour le stabiliser après que ses freins aient lâchés.

La scène s’est déroulée selon le récit des pompiers civils dans l’après-midi du vendredi 24 juin 2022, à Blanfla, une localité située à 15 kilomètres de Bouaflé.

En provenance de Sinfra pour Bouaflé, le conducteur du Massa à bord duquel se trouvaient 18 occupants, arrivé à hauteur des travaux de réfection de la voie, s’est engagé à ralentir.

Mais contre toute attente, il aura la désagréable surprise de constater que les freins de son véhicule ne fonctionnent plus. Il arrive tout de même à éviter quelques travailleurs et des cônes, mais ne peut faire mieux car le véhicule continue toujours de foncer.

Contraint de limiter les dégâts et faire le moins de victimes possibles, le conducteur met son dévolu sur un camion Benne de transport de sable commis au travaux et stationné en bordure de route.

L’ayant identifié comme meilleur bouclier pour stopper son véhicule, le conducteur le percute de plein fouet. Il est blessé tout comme plusieurs passagers.

Les pompiers civils de la Marahoué sont appelés par des témoins. Quand ils arrivent sur les lieux, les secours découvrent 18 victimes, dont 8 femmes.

Le pronostic vital de 4 d’entre eux, 2 hommes et 2 femmes est engagé car certains ont des blessures graves à la tête et dans les côtes, quand d’autres se plaignaient de douleurs lombaires et aux chevilles.

Les 14 autres victimes toujours selon les pompiers civils, s’en sont sortis avec des blessures légères. Ils les ont tous évacués au Centre Hospitalier Régional de Bouaflé en présence de la Gendarmerie nationale.

Désiré_DAGO 

Content created and supplied by: Déza_Paul-Désiré_DAGO (via Opera News )

massa lâchent

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires