Sign in
Download Opera News App

 

 

Une vendeuse de pain sucré au corridor de San Pedro tuée d'un coup de poignard dans le cou

Dim1807211600

Malchance, hasard ou acte prémédité ? Comment pourrait-on justifier cet odieux crime perpétré dans la nuit du Vendredi 16 au Samedi 17 Juillet au quartier corridor 3 S de San pedro? La victime, une jeune fille prénommée Séphora, dont l'âge ne dépasserait point les 20 ans, a lâchement été poignardée au cou aux environs de 23 heures par un inconnu qui s'est évanouie à la faveur de l'obscurité, dans les dédales de ce bidonville situé à l'entrée de la cité portuaire.

Selon plusieurs de nos sources, des habitants du même quartier, la jeune fille se battait au quotidien pour se prendre en charge en vendant du pain sucré, des pommes, des biscuits et des jus au corridor, comme on en voit à l'entrée de toutes les villes. Et c'est pratiquement tous les jours qu'elle rentre tard le soir en compagnie de ses collègues vendeuses après une dure journée de labeur. Malheureusement, la vente du Vendredi sera la dernière pour Sépho comme on l'appelait. L'une de nos sources, une dame fréquentant la même communauté religieuse qu'elle raconte:

"Elle rentrait chez elle comme d'habitude avec ses camarades, mais elle marquait un peu le pas parce qu'elle était en communication sur son téléphone portable. Sa camarade avec qui elle marchait a donc décidé de la devancer. D'un coup cette dernière entend Sépho crier et l'appeler au secours. Elle revient sur ses pas et voit son amie à même le sol, se tenant la gorge avec les 2 mains. Malgré la douleur Sépho réussit à expliquer qu'elle a été piquée au cou mais qu'elle n'avait pas vu l'agresseur. Elle retire ses mains de là où elle sent la douleur pour que sa potesse voit de quoi il est question. Malheur, le sang gicle comme d'un tuyau cassé. L'amie de la jeune fille crie à l'aide. Mais personne à pareille heure n'ose sortir dans ce quartier mal éclairé pour venir à leur secours. Il s'écoule un certain temps avant que des courageux et âmes bienveillantes osent mettre le nez dehors pour porter assistance. Mais il était trop tard. La jeune fille s'était déjà vidée de son sang. C'est la consternation, des cris de douleur et des pleurs fusent de partout, la victime étant bien connue dans son secteur". Toujours selon la même source, Sépho laisse derrière elle un garçon de 3 ans qui sera marqué à vie, quand il apprendra des années plus tard les circonstances qui auront fait de lui un orphelin. Au moment où nous mettons en ligne cet article, Sépho dort à jamais dans l'un des casiers froids de la morgue de San pedro. Quant à l'agresseur anonyme qui n'aurait rien pris à sa victime, ni même la recette de la vente du jour, il court toujours. Mais pour combien de temps encore? La police s'est déjà saisie de l'affaire. Les enquêtes nous situeront sur le mobile de ce crime crapuleux.

SRANKPAWA BOUAKE Dim1807211600

Photo: facebook les enfants de San pedro

Abonne toi "+ Suivre", Partage, Commente et mets un like

Content created and supplied by: SRANKPA (via Opera News )

san pedro tuée

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires