Sign in
Download Opera News App

 

 

Deuil dans la communauté musulmane : le guide religieux El Hadj Mamadou Traoré n'est plus


Les nouvelles ne sont pas bonnes pour la communauté musulmane de Côte d'Ivoire. Car elle est en deuil depuis le mardi 13 avril 2021 avec le décès de Cheick Aïma Mamadou Traoré, président du Conseil supérieur des imams, des mosquées et des affaires islamiques (Cosim) de Côte d'Ivoire, qui a rendu l'âme, ce mardi à Abidjan, suite à une longue maladie, à l'âge de 77 ans. Au dire de ses proches.

C'est le 29 mai 2020 qu'El Hadj Mamadou Traoré a été désigné à l’unanimité par ses pairs à la grande mosquée de la Riviera Golf pour succéder à Cheick Boikary Fofana, décédé, lui, le 17 mai 2020 à Abidjan, des suites de la Covid-19. Avec qui il partageait de longues d’années d’amitié. Avec aussi El Hadj Boikary Fofana, ils engagent notamment plusieurs réformes sur le système éducatif islamique, l’organisation de la communauté, des Imams et des mosquées.

Il est bon de noter que le décès de Cheick Aïma Mamadou Traoré intervient le premier jour du début du ramadan 2021 (le jeûne musulman), moment de pénitence de toute communauté musulmane à travers le monde.

Le guide religieux ivoirien aura ainsi passé pratiquement un an à la tête du Cosim.

Titulaire d'un Bachelot of commerce obtenu à l'Université Ain Shams au Caire (Égypte), El Hadj Mamadou Traoré est membre fondateur du Conseil national islamique (Cni) et était, depuis 2015, membre de la Fondation Mohamed VI des Oulémas africains.

El Hadj Mamadou Traoré (ex-cadre de banque; il a servi à la Société ivoirienne de banque), né en 1944, a eu un brillant parcours professionnel, académique et religieux. Imam de la grande mosquée de la Riviera Golf, l'ancien conseiller du Cheick Boikary Fofana, de 2008 jusqu'au décès de ce dernier, et ancien attaché administratif à la société d’import-export El Nasr à Abidjan est marié et père de 5 enfants.

Marc-André Latta

 

 

 

Content created and supplied by: RogerLevry (via Opera News )

covid-19 côte d'ivoire traoré

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires