Sign in
Download Opera News App

 

 

Comment un apprenti-gbaka rusé a "marmaillé" une belle étudiante rien qu'à partir de Facebook


Il est âgé de 34 ans. Il est ivoirien, exerce comme apprenti-gbaka à Abidjan. À côté de cela, il s'est spécialisé dans la marmaille, faisant des victimes sur Facebook, son terrain de prédilection où ses cibles favorites sont les jeunes filles.

Comment procède-t-il. Vous découvrirez sa méthode à travers ce récit-reportage.

**


Notre apprenti-gbaka, a l'État civil, Henri G., a créé un faux profil sur Facebook où il se fait appeler Yohan Sacko. C'est à partir de son compte factice que le 5 Avril 2021, il a envoyé une invitation à JolieMousso, une jeune et charmante étudiante ivoirienne. À peine l'invitation validée que Yohan s'immisce dans la messagerie de sa correspondante, chaud-chaud comme une diarrhée :

- Wahoo JolieMousso, tu es canon dèh ! Je kiffe ton style. On peut se voir aujourd'hui s'il te plaît ?


JolieMousso se demande quel est ce type avec qui elle vient d'être amie virtuelle et qui se montre aussitôt si impatient. Elle décline son invitation physique. Il rétorque en lui envoyant plein de messages d'éloges, magnifiant sa beauté en lui demandant :

- JolieMousso, tes photos sont très belles ! Avec quel appareil les tires-tu ?

- Merci beaucoup, c'est avec un IPhone 6.


Yohan discute avec JolieMousso durant quelques jours. Le 8 Avril 2021, il lui envoie un message :

- JolieMousso, c'est mon anniversaire aujourd'hui. Tu es invitée, je tiens absolument à ce que tu viennes. Les festivités commencent par un match de gala demain, à Yopougon terminus 42. Tu seras la bienvenue.


JolieMousso hésite, mais face à la sympathie et la témérité de l'interlocuteur, elle accepte de faire le déplacement. Le 9 Avril elle se rend au terminus 42. Mais curieusement, son prétendant virtuel n'est pas sur le lieu du rendez-vous. Il a fait venir son ami vers elle...

- Je ne me sens pas bien, un malaise subite, lui dit-il au téléphone. Mais mon ami va s'occuper de toi et t'emmener sur le...

Et tout d'un coup la conversation se coupe.


L'ami de Yohan invite JolieMousso à prendre un pot au maquis, juste pour quelques minutes, avant qu'ils n'aillent à la rencontre de l'"anniversaireux" et le temps qu'il soit de nouveau joignable. Pendant qu'ils prennent un verre, le téléphone de l'étudiante sonne. Elle décroche. C'est Yohan au bout du fil, qui dit appeler à partir d'une cabine téléphonique :

- JolieMousso, désolé, nous avons été interrompu, parce que je suis déchargé. Passe-moi mon ami s'il te plaît, je vais lui donner des instructions et bien lui indiquer où vous allez me trouver.


La jeune fille donne son IPhone 6 à son voisin de table. Ce dernier reste en ligne assis, puis se lève, marche un peu, et tout d'un coup, disparaît dans la nature !

***

Le numéro de Yohan reste longtemps hors d'accès quand l'étudiante tente de le joindre à partir d'une cabine. De toute façon, elle a déjà compris qu'elle s'est fait voler. Elle rentre chez elle sans son précieux Iphone. Le lendemain elle retire sa puce et tente d'appeler à nouveau Yohan. Indétectable. Sur WhatsApp aussi, elle a été bloquée. Le 13 Avril, elle part porter plainte au commissariat puis met une stratégie en place.

Comme elle a été obstruée sur Facebook par l'apprenti-gbaka, elle créé un faux profil en utilisant l'image de sa sœur. Sur ce compte, elle s'appelle Charlotte. Elle envoie une invitation à Yohan Sacko et paf, les échanges commencent. Ce dernier n'attend pas longtemps pour poser sa fameuse question :

- Charlotte, tu es très très belle. C'est avec quel téléphone tu tires tes photos pour être aussi canon ?

- Merci beaucoup. C'est avec un iPhone X...


Après quelques jours d'échanges, Yohan Sacko demande à rencontrer Charlotte. Celle-ci, qui est en réalité JolieMousso, envoie sa sœur sur le lieu de la rencontre, pour ne pas faire foirer son coup. Entre temps, des éléments de la Police, au parfum du guets-apens, sont dans les parages. L'apprenti-gbaka s'est déplacé cette fois, en personne, pour rencontrer sa correspondante à qui il a l'intention d'arracher le iPhone X. Pendant qu'il sollicite le téléphone de cette dernière pour lancer un coup de fil sous prétexte qu'il n'a plus d'unités, des policiers sortent de leur tanière, accompagnés de JolieMousso.



Le coup a réussi. Le malo est emmené manu militari au poste, téléporté à la MACA, puis au tribunal où il passe en jugement le vendredi 23 Avril.

On accuse souvent notre Police d'insomnie, de léthargie, mais il ne faut pas oublier de la saluer quand elle pose un travail remarquable ! Bravo aux éléments du 16ème arrondissement qui se sont fortement impliqués pour aboutir à l'arrestation de l'apprenti-gbaka-brouteur.


Lors de son procès, Yohan nie les faits d'arnaque et vol de téléphone mais son propre portable en possession des magistrats va le compromettre. Toutes ses conversations avec ses victimes y sont synchronisés. Il a même enregistré le numéro de JolieMousso sous le nom : "MA MAMAN DOIT ÊTRE FIÈRE DE MOI".


Sans surprise, le cybercriminel a été condamné à 12 mois de prison et à 200.000 francs d'amende ainsi qu'à payer la somme de 140.000 francs à JolieMousso la plaignante. Pendant l'audience, le public n'a pas pu s'empêcher de murmurer en découvrant ce dossier, stupéfié, convaincu que même Makosso le père de la marmaille pourrait prendre des cours supérieurs avec Yohan le marmailleur.


Louis-César BANCÉ

[email protected]



Content created and supplied by: LouisCésarBANCE (via Opera News )

abidjan facebook henri g. yohan sacko

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires