Sign in
Download Opera News App

 

 

Après le procès de Gbagbo : La CPI s’intéresse au cas des victimes, voici sa mission actuelle

(Mme Kadizatou Cissé, assistante terrain de l'unité de sensibilisation de la CPI à gauche, et M. Digbeu Gbalé, 2ème vice-président de la COVICI/photo archives)

Le procès du président Laurent Gbagbo et de son co-accusé le ministre Charles Blé Goudé devant la Cour pénale internationale (CPI), pour crime contre l’humanité, a pris fin le 31 mars 2021, avec l’acquittement définitif de l’ancien chef d’Etat ivoirien et de son bras droit.

Officiellement, la crise postélectorale à l’origine de ce procès, aurait fait au moins 3000 morts et plusieurs centaines d’autres victimes, qui se disent abandonner, car le processus de réparation rencontre de nombreuses difficultés.

Ce pourquoi, le bureau local de la CPI et la Confédération des organisations de victimes des crises survenues en Côte d’Ivoire (COVICI) ont entrepris une tournée de sensibilisation et d'informations, à travers des régions du pays.

En effet, dans le cadre de la sensibilisation et de l'information à la paix et à la réconciliation qui est à sa phase 2, l’unité de sensibilisation de la CPI basée à Abidjan et la COVICI ont rencontré des victimes et des responsables de communautés de la région du Tonkpi à Man le 5 octobre, et le 6 octobre à Duékoué.

La séance a été animée par Mme Kadizatou Cissé, assistante terrain de l'unité de sensibilisation de la CPI, M. Sako Brahima Noumé Alexis, représentant la CICPI et M. Digbeu Gbalé 2ème vice-président de la COVICI.

A cet effet, aussi bien l'interlocutrice que les autres participants, ont affirmé que les affaires « Gbagbo Laurent et Blé Goude sont définitivement bouclées. Il n'y aura donc aucune poursuite contre eux », ont-t-ils soutenu.

Elle a donc conseillé aux victimes de se concentrer sur le pardon et la réconciliation, pour assurer l'avenir de leurs enfants. Quant à M. Digbeu, il a parlé des difficultés liées aux mesures de réparation qui ont cours actuellement.

Par ailleurs, l’assistante terrain de l'unité de sensibilisation de la CPI, a fait savoir que « la question des victimes est toujours présente dans les actions entreprises par la Cour », a-t-elle rassuré dans, une communication relayée le 6 octobre 2021, sur la page de la COVICI.

Y.K

 

 

 

Content created and supplied by: Y.KOBO (via Opera News )

cpi laurent gbagbo procès de gbagbo

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires