Sign in
Download Opera News App

 

 

Azaguié / Sensibilisation sur le reboisement : le lycée moderne reçoit un arboretum

Le colonel major Aké Jérôme plantant l'arbre Alain Richard Donwahi dans l'arboretum du lycée moderne d'Azaguié (ph CK)


La cour du lycée moderne d'Azaguié, la cité du ''poyo'' a abrité une cérémonie d'une grande importance ce jeudi 9 septembre. Toutes les forces vives venues de tous les recoins de la région de l'Agnéby-Tiassa s'y sont retrouvées pour être les témoins privilégiés de la remise de l'arboretum dédié au ministre Alain Richard Donwahi, ministre des eaux et forêts. Initiative des agents techniques de la direction régionale de l'Agnéby-Tiassa de ce ministère, ce jardin botanique à but éducatif s'étend sur une superficie de 2ha au sein de la structure d'enseignement secondaire. Il est constitué de vingt quatre espèces locales d'arbres en voie de disparition du fait des activités des hommes. On peut citer entre autres, l'iroko, le Badi, le framiré, le fraké, le bété, l'étimoué, l'acajou et divers autres, dont les bénéficiaires tout autant que les autres citoyens pourront suivre l'évolution. La première articulation de cette journée a été la conférence dite par le colonel Gbanzaï Paul, directeur du reboisement et du cadastre forestier sur le thème '' Rôle et contribution de la jeunesse dans la reconstitution du couvert forestier.'' Le haut gradé de l'administration forestière a précisé le rôle imminent et citoyen de la jeunesse face à la déforestation qui avance à pas de géant. Il a édifié l'assistance sur les inconvénients climatiques et écologiques de la déforestation qui a avalé 13 millions hectares en 121 ans soit de 1900 à 2021. C'est pourquoi, le colonel forestier a recommandé la protection et la préservation des 3 millions de couvert forestier restants. Voire le reconstituer à travers le reboisement accéléré. Vu l'importance de la forêt et de ses essences diverses utilisées pour les meubles, la médecine, la construction d'habitations et de moyens de locomotion etc... Le troisième adjoint au maire représentant Mamadou Coulibaly, maire d'Azaguié a lancé un cri de coeur strident sur le réchauffement climatique, conséquence de la déforestation. '' Si nous n'y prenons garde, notre pays connaîtra la menace de vents violents et dévastateurs comme en occident. Nous n'avons plus de saison comme à notre époque. Même en décembre et janvier nos villes ploient sous le poids des pluies provoquant des inondations.'' A décrié le magistrat communal. Avant d'inviter chacun à planter un arbre en ces termes '' que chacun s'emploie à planter un arbre, car celui qui plante un arbre n'aura pas vécu inutile. Il aura ajouté quelque chose à l'humanité.'' Kouamé Brou Didier, directeur régional des eaux et forêts dans l'Agnéby-Tiassa a pour sa part reconnu devant son hôte, le colonel major Aké Jérôme, directeur de cabinet adjoint du numéro un des eaux et forêts de CI, le mérite de ses collaborateurs qui ont planté dans un temps record 190000 arbres auxquels s'ajoutent les 650 de l'arboretum Alain Richard Donwahi du lycée moderne d'Azaguié sur l'objectif de 362000 plants à mettre en terre. Prenant la parole, le colonel major a simplement traduit les encouragements et la gratitude du ministre à ses collaborateurs de l'Agnéby-Tiassa pour leurs efforts inlassables dans la conduite à bon port des objectifs fixés pour redonner vie à nos forêts. Puis, il a planté sur le site imparti au jardin botanique de son maître, l'arbre portant le nom Alain Richard Donwahi. Au terme de la cérémonie qui s'est voulue sympathique, l'assistance est repartie avec la conscience d'éviter de détruire la forêt et surtout de la reconstituer.


Célestin Ferron KOUAMÉ

Content created and supplied by: DIYE_Kokangba (via Opera News )

Alain Richard Donwahi Azaguié

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires