Sign in
Download Opera News App

 

 

Yopougon / Les enfants en conflit avec la loi soupçonnés d'avoir ôté la vie à un étudiant, voici toute l'histoire

Comme une course effrénée de l'ange de l'ombre de la mort tuant tout sur son passage, tel est le phénomène des microbes en Côte d'Ivoire. La population ne sait plus à quel saint se vouer. L'état fait tout pour le mieux embastiller ce fléau. Mais pendant que tout semble aller pour le mieux, il surgit de nul part et endeuille des familles. Comment résolver cette affaire d'enfants en conflit avec la loi une bonne foi pour toute. Voilà tout l'enjeu sécurité du grand Abidjan où l'Etat doit accentuer son action.

Voici l'histoire tragique d'un jeune étudiant du nom de Silué Seydou.

Il s'était rendu dans la commune de yopougon pour faire une visite inopinée à son grand frère. C'est chemin faisant qu'il s'est trouvé nez à nez avec ses quidams. Pour des raisons non encore élucidées, si ce n'est celle qui est la plus évidente, notamment le vol, ils l'ont agressé et poignardé à plusieurs coups de couteaux. Ils l'ont laissé à moitié mort dans une marre de sang. Ce fut grâce à l'élan de solidarité des passants, qu'il a été évacué au Centre Hospitalier Universitaire de la dite commune.

Dès le constat de sa disparition par sa famille, elle a usé du canal des réseaux sociaux pour le retrouver. C'est sur la page Ivoirien d'abord INFOS, que le SOS pour sa recherche a été lancé il y'a à peine quelques jours. Malheureusement il est décédé des suites de ses blessures. En revanche, certains accusent la négligence du corps médical qui était de permanence ce jour là. " Il aurait pu le sauver la vie", disent-ils. Le constat du décès est déjà avéré. Que son repose en paix. Il laisse derrière lui parents et amis inconsolables.

N'oubliez pas de nous suivre, liker, commenter et partager nos articles. La reprise de cet article, même partielle, requiert une autorisation formelle du rédacteur. Tout contrevenant répondra de ses actes.

Content created and supplied by: Agbemalet (via Opera News )

côte d'ivoire yopougon

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires