Sign in
Download Opera News App

 

 

CPI : Laurent Gbagbo et Blé Goudé acquittés, quelle justice pour les victimes de la crise de 2011 ?

Ce mercredi 31 mars 2021 restera à jamais gravé dans le cœur des millions de militants et sympathisants de Laurent Gbagbo. En effet, la chambre d’appel de la Cour pénale internationale a confirmé dans son arrêt de ce jour, l’acquittement de l’ex Chef d’Etat et de Charles Blé Goudé, dans le cadre du procès pour crimes de guerre et crimes contre l’humanité intenté contre eux devant cette juridiction internationale.

Le bureau du procureur Fatou Bensouda n’ayant pu établir un lien entre les exactions ayant entrainé 3000 victimes et les principaux mis en cause conduits par le régime d’Abidjan devant la Cour Pénale Internationale, les juges avaient prononcé le 15 janvier 2019 dernier leur acquittement. L’appel interjeté par la Procureure Fatou Bensouda contre cette décision a été rejeté ce jour par la cour d’appel confirmant ainsi la décision d’acquittement de la chambre en première instance.  

Laurent Gbagbo et Charles Blé Goudé redeviennent des citoyens libres de tout mouvement sans restriction aucune. Ce jugement qui va certainement redorer le blason d’une cour longtemps clouée au pilori par ses détracteurs qui l’accusent à tort ou à raison d’être un appareil qui ne prend dans ses filets que des africains, soulève toutefois des questions surtout dans le camp des victimes.

Si la responsabilité de Laurent Gbagbo et Blé Goudé a été dégagée par la CPI, juridiction internationale, qui est donc responsable des 3000 morts de la crise post-électorale de 2011 ? Quelle justice pour ces 3 000 victimes et leurs ayants droit ? Au nom de la paix, doit-on se résoudre à tourner cette page sombre de l’histoire récente de la Côte d’Ivoire sans en avoir situé les responsabilités ?

Content created and supplied by: SGB78 (via Opera News )

blé goudé acquittés cpi laurent gbagbo

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires