Sign in
Download Opera News App

 

 

Social / Le Fonds de prévoyance de la police consolide ses acquis

C'est la quasi-totalité des délégués du Fonds de Prévoyance de la Police Nationale (Fppn) qui ont pris part, ce 30 Juin au siège de l'institution en Zone 3, à l'assemblée générale mixte de la structure.

Selon la Directrice Générale du Fppn, le Commissaire Divisionnaire, Coulibaly Aminata Épouse Koffi, c'est l'occasion de faire le bilan moral et financier de sa gestion depuis le mois de septembre 2020 au 31 décembre 2020. Une gestion d'autant plus satisfaisante qu'elle a été approuvée par l'assemblée générale « Il faut préciser qu'il y avait une administration en 2020 et ce n'est qu'en septembre 2020 que nous avons pris le relais. Mais depuis notre arrivée, nous avons fait un excédent de plus d'un milliard de F Cfa. Je pense que ce n'est pas mal » , confie la Directrice générale du fonds. 

Un argument renchérit par la présidente du Comité d'organisation, le Commissaire Divisionnaire, Anne Marie Taya. Qui avant les travaux a souhaité que les délégués, s'engagent dans des « critiques objectives pour la redynamisation du Fonds pour le bien être du fonctionnaire de police et ses ayant-droits ». Un message passé à tous les policiers membres du Fonds pour mieux consolider leurs actions. 

Cette assemblée générale mixte a vu la présence du représentant de la Dg de l'Agence ivoirienne de régularisation des mutualités sociales (Airms). C'est ainsi que dans sa prise de parole, le Président du Conseil d'administration, le Contrôleur Général de Police, Adama Ouattara a relevé cette présence significative. Et de continuer pour détailler les acquis du Fonds. Notamment les dialyseurs obtenus de la Fondation Kalou pour équiper le nouvel hôpital du Fppn. Puisqu'avec l'engagement de Mme Koffi et la détermination de toute son équipe, il s'agira de « faire du Fppn une entreprise viable basée sur des mécanismes solides. Une mutuelle qui fera des excédents chaque année pour le bien être de la population policière et pour son épanouissement ». 

La mise en place d'une organisation efficace devra permettre au Fonds de s'adosser sur des partenariats solides. Comme par exemple, ce lien avec la Fondation Kalou «C'est un autre volet de nos actions. Car l'objet même du fonds, c'est la santé du policier. Donc aujourd'hui, nous avons un hôpital qu'il faut équiper. Et dans les textes, on nous dit que nous pouvons avoir des dons. C'est ainsi que nous sommes allés vers la Fondation Kalou qui nous a mis à disposition 10 dialyseurs pour la prise en charge de nos mutualistes ».

Outre le bilan moral et financier du Fppn, il s'est agit pour les participants à ces travaux de réfléchir sur des nouveaux textes pour leur structures. « À notre arrivée, nous avons remarqué que nos textes n'étaient plus d'actualité, ils n'étaient plus en adéquation avec les réalités du moment. Donc il fallait une Ag extraordinaire pour modifier ces textes.» a tenu à préciser la Directrice générale du Fppn.

Content created and supplied by: Adam-KHALIL (via Opera News )

adama ouattara

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires