Sign in
Download Opera News App

 

 

"Apologie" du viol sur NCI : la course à l’audimat justifie-t-elle de telles dérives ?

Les Téléspectateurs de la chaine de télévision dénommée la Nouvelle Côte d’Ivoire (NCI) ont suivi avec ahurissement hier 30 août 2021, une émission de distraction phare de cette chaine animée par l’emblématique Yves de Mbella par ailleurs animateur radio et de spectacles. L’équipe de production de cette émission a jugé bon d’inviter un ancien violeur repenti qui comme un brave soldat est revenu avec délectation sur ses faits d’armes sur le champ de bataille. L’homme est allé jusqu’à simuler ses actes de viols sur un mannequin déplacé pour l’occasion sur le plateau de l’émission.

        Pis, le violeur est allé jusqu’à avouer que ses pauvres victimes ‘’ont pris du plaisir’’. C’était certainement la dérive de trop qui a poussé plus d’un ivoirien à sortir de ses gongs et à tancer sévèrement l’animateur et l’équipe de production pour cet écart que certains ont vite fait d’assimiler à une sorte d’apologie au viol.

Certes, avec l’ouverture du paysage audiovisuel, l’on a assisté à l’arrivée de chaines de télévision privées et c’est désormais à une course folle à l’audimat que se livrent ces différentes équipes. Mais cela ne donne nullement le droit de faire passer au petit écran des scènes aussi infâmes. A-t-on pensé un seul instant à toutes ces femmes violées qui gardent comme une énorme cicatrice encore douloureuse dans le fond de leur âme la douleur de cet acte criminel ? Pourquoi mettre en scène un violeur fut-il aujourd’hui repenti sans penser un seul instant que cela pourrait faire des émules au sein d’esprits influençables en quête de fortes sensations ?

La liberté d’expression n’est nullement synonyme de dérives et les autorités en charge de réguler le paysage audiovisuel devrait sévir pour ne pas que pareils écarts se répètent.

        Ces chaines de télévision ont-elles épuisé tous les thèmes importants en rapport avec le vécu quotidien des populations et susceptibles d’exploser l’audimat ? Il est temps que les uns et les autres se ressaisissent afin de ne plus transformer les plateaux de ces chaines de télévision en cours de récréation pour adultes où les contre-valeurs sont malheureusement élevées au pinacle. On peut distraire les ivoiriens après une dure journée de labeur mais on peut le faire plus sainement. On peut faire mieux. Plus jamais ça.  

Content created and supplied by: SGB78 (via Opera News )

ivoire nci

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires