Sign in
Download Opera News App

 

 

Congé anticipé/Sinfra : un élève interpellé par la police pour tentative de perturbation des cours

Il est un des phénomènes qui portent un gros préjudice à l'éducation nationale en Côte d'Ivoire, il s'agit du phénomène des congés anticipés. Chaque mois de décembre, certains élèves prennent le malin plaisir de définir eux-mêmes leurs dates de départ en congés de fin d'année s'opposant ainsi aux dates légales prises par le ministère de l'éducation nationale et de l'alphabétisation.

Pour cette année scolaire 2021-2022, le ministère dirigé par la ministre Mariatou Koné a, au travers de plusieurs campagnes de sensibilisation, appelé les élèves au respect du calendrier scolaire.

Malheureusement ce message semble être tombé dans des oreilles de sourds. Plusieurs cas de troubles dus à ce phénomène s'observent déjà dans de nombreuses localités sur l'étendue du territoire national.

En effet depuis le lundi 6 décembre, plusieurs établissements scolaires se voient être obligés de suspendre les cours du fait d'actions, souvent violentes, de la part des élèves. Pour éviter ce phénomène, certains établissements scolaires font assurer leurs sécurités par une présence des éléments des forces de l'ordre.

C'est le cas du collège CORES dans la localité de Sinfra. Cette présence a permis d'interpeller un élève qui s'est rendu coupable d'une tentative de perturbation des cours au sein dudit collège.

Cet indélicat élève a été conduit au poste de police. Nous exigeons des autorités judiciaires en présence au sein de la ville de Sinfra qu'une procédure judiciaire soit ouverte à l'encontre de cet élément perturbateur pour trouble à l'ordre public.

Nos autorités se doivent de répondre avec fermeté face aux actes de vandalismes de nos élèves. Les élèves ne doivent en aucun cas se permettre d'outrepasser les décisions de leurs responsables.

Aimé.Y

Content created and supplied by: Aimé.Y (via Opera News )

côte d'ivoire

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires