Sign in
Download Opera News App

 

 

Enfants en conflit avec la loi et l'école: le service militaire et la prison juvénile peuvent aider

Comme l'a chanté l'artiste ivoirien Tiken Jah Fakoly, "mon pays va mal, le pays va mal, de mal en mal...". Cet échantillon de paroles dites dans une chanson séditieuse traverse toujours notre esprit lorsqu'on voit comment est-ce que la Côte d'Ivoire se porte. Ces derniers temps, on recense un nombre considérable de violence au sein de certains établissements scolaire, des violences d'une animosité rare et d'une origine abjecte.

Depuis ce lundi 06 décembre 2021, les élèves veulent avoir des congés anticipés. On ignore encore les raisons qui motivent cette soudaine envie de passer un mois entier sans aller à l'école, juste pour des fêtes. Toutefois, il faut dire que l'heure est grave. À Vavoua, Korogho, Issia, Soubré, Oumé... les écoles sont saccagées par des grévistes peu soucieux de leur avenir scolaire.

À coups de pierre, ces élèves agressent les responsables des écoles et même les forces de l'ordre. Ceux-ci sont obligés d'abdiquer car ils ne peuvent pas faire usage de leurs armes à feu. Ils ne peuvent pas non plus réprimer de façon sévère ces enfants, la population risque de se plaindre. À côté de cela, nous assistons à des agressions dans ces périodes de fête. Des adolescents munis d'armes blanches agressent les honnêtes citoyens . Dans mon quartier à Abobo Houphouët Boigny, des jeunes se prêtent à ce jeu depuis plus de 2 semaines.

Face à tous ces maux qui rongent le pays nous pensons que les solutions aux problèmes des enfants en conflit avec la loi et des élèves en conflits avec l'école sont: le service militaire et la prison juvénile.Nous, citoyens de Côte d'Ivoire, avons mal de constater que les élèves, censés être soumis à la loi, se permettent de faire la loi avec joie. Les enfants en conflits avec la loi sévissent dans nos quartiers, ils terrorisent les populations.

Le pays ne va pas très bien. Aucun élève ne doit s'élever au-dessus des décisions du gouvernement, cela est un affront à l'autorité du chef de l'État et de ses ministres. Personne n'est obligé de s'inscrire dans une école. Lorsqu'on accepte de se mettre sous le système scolaire en vue d'obtenir un jour un diplôme, c'est qu'on est d'accord avec toutes les exigences qui en découlent. Si on vit en société, on ne doit pas marcher sur les droits des autres.

Pour nous, nous croyons qu'il est temps de sévir, et cela, de la plus légale des manières. Les élèves indisciplinés et les enfants en conflits avec la loi doivent être mis dans des prisons juvéniles, comme cela est fait aux États-Unis d'Amérique. Aussi, le service militaire est une bonne méthode pour redresser les indisciplinés. Si ces choses sont appliquées dans notre pays, les choses qu'on voit aujourd'hui n'existeront surement plus. Il est temps que le changement s'opère, et qu'importe la manière, elle doit se faire pour le bonheur et l'éducation de la jeunesse.

Content created and supplied by: Soldatduciel (via Opera News )

tiken jah fakoly

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires